mon-kakebo

Pourquoi je tiens mes comptes avec un kakebo ? Mon guide complet



Êtes-vous dépensière ? Souhaitez-vous planifier vos dépenses en fonction de vos revenus ? La solution est simple et idéale. Un carnet japonais est conçu pour la cause et vient à point nommé pour vous aider à avoir un œil sur vos dépenses journalières. Il est nommé kakebo et fait objet d’attraction de nos jours malgré qu’il soit anciennement utilisé par les habitants du Japon. Pourquoi dois-je effectuer mes comptes avec un kakebo ? Découvrez-le dans cet article.

Qu’est-ce qu’un kakebo ?

De fabrication japonaise, le kakebo est un bouquet avec des feuillets bien structurés en tableaux et cellules. C’est un agenda idéal pour insérer des comptes. Il présente plusieurs avantages et est très économique à environ 10% par rapport aux autres moyens d’effectuer des comptes. Malgré son ancienneté, le kakebo reste d’actualité. L’achat de ce livre se fait en ligne via les sites connus tels qu’Amazon ou Decitre.

 À titre d’exemple, en me référant au dernier site, une acquisition est possible et la livraison se fait en un bout de temps. Je me souviens des versions normales dotées de calculatrices respectivement à 12,26€ et 17,10€. Une gamme variée est disponible sur le marché. On note des kakebo convenables: aux étudiants, aux salariés, aux familles constituées de plusieurs membres… Vous avez en plus la possibilité d’imprimer ou télécharger sur internet au format PDF, le modèle de votre choix. Vous pouvez ensuite directement en faire usage ou imprimer.

Plusieurs témoignages font l’éloge du kakebo de “Dominique Loreau”. Certaines femmes se sont en effet inspirées du modèle de ce dernier pour établir leur carnet personnalisé. D’autres encore en ont directement fait usage du modèle de cet auteur.

Ci-dessous quelques exemples de Kakébo. En réalité, il existe des centaines de modèles différents. A vous de réaliser votre choix :

Quelle est l’utilité de ce livre ? 

Bien gérer ses finances avec un kakebo

L’importance de l’utilisation avec tact et parcimonie ou autres revenus n’est plus à démontrer. Finis les dépenses inutiles, les prêts contraignants, les représailles des créanciers  ou la faillite. Le kakebo remplit en effet, toutes les fonctions de plusieurs feuilles Excel de mon classeur ou d’un carnet ordinaire dans lequel je mentionne mes revenus et surtout mes dépenses. Ce bouquet est bien structuré à tel enseigne que vos comptes mensuels, voire annuels, sont connus. Il comporte en effet un calendrier servant à noter les prochains événements à savoir: anniversaires, soirées, sorties. J’ai la possibilité d’effectuer un récapitulatif journalier de mes dépenses, de faire sans contraintes un bilan journalier. 

En outre, il m’est possible de mentionner d’avance les cibles de mes prochaines dépenses en fonction de mes projets, de mes ambitions en d’autres termes un planning parfait de mon plan de vie.  En réalité, j’apprécie mon kakebo, car il n’est en premier lieu pas lourd et très pratique comparativement à mes feuilles dans le classeur Excel.  Très convenable aux personnes dépensières, il sert à bien gérer mon budget et à donc booster mes épargnes. 

Un planificateur universel 

Comme mentionné supra, une variété de kakebo est disponible sur le marché. “MON KAKEBO BéBé”  est un modèle qui sert à prévoir puis mieux gérer les dépenses dès la naissance du nouveau-né. Oeuvre de “Giorgia Cozza Emmanuelle Peras” parue le 29 janvier 2019 et éditée par Marie Claire. Ce livre s’est à travers son auteur, inspiré de la technique des comptes japonais. Il s’agit d’un kakebo destiné aux futurs parents sachant que les dépenses augmentent après un geste (accouchement). Que ce soit les soins de santé infantile, les consultations postnatales, les vêtements, les compléments alimentaires…ne vous faites pas surprendre en tout planifiant à l’avance.  

Un planificateur pour les étudiants

Un autre exemple, dans mon ancien statut d’étudiante, lorsque j’attendais un prochain versement de ma bourse d’études, un kakebo venait à point nommé pour me faciliter l’utilisation minutieuse de mes fonds. Sachant que je suis encore jeune, et que se passer de certaines passions paraît compliqué, alors me référer à un kakebo est capital.

Avec à ma disposition un kakebo, je consacre une demi-heure par jour, afin d’énumérer mes dépenses quotidiennes qui deviendront mensuelles. J’aurai ainsi plus de facilité à gérer avec parcimonie mon argent en ayant un suivi des dépenses, mon épargne, les dépenses secondaires (habillement, maroquinerie, produits cosmétiques), le coût de mes loisirs et de quoi investir… Si je suis endettée, des tableaux de plusieurs cellules peuvent être consacrés à noter les remboursements qu’ils soient en gros ou échelonnés. 

Une planification longue portée

En somme, avec un kakebo bien utilisé, plus de regrets quelques jours après le début du mois concernant vos dépenses, une idée est déjà faite sur les cibles de vos prochaines dépenses. C’est sans doute un tracé sur plusieurs mois, voire années de votre plan de vie. C’est un livre servant à garder un œil sur sa comptabilité de façon journalière. Les notes regroupent les achats journaliers, voire mensuels (vêtements, produits de la maroquinerie, produits de beauté…), le suivi de toutes les transactions financières sur votre compte bancaire et en outre les rencontres et loisirs…que j’insère dans l’onglet “agenda”. Le kakebo assure une garantie pour être financièrement indépendant. Vous aurez également par son biais, une idée de vos limites concernant vos dépenses. Bref, une parfaite organisation de votre vie est faite ! 

Comment utiliser mon kakebo ? 

Quelques astuces pour bien utiliser son kakebo

Je fais le nécessaire pour remplir journalièrement les cellules pour éviter des tâches de longues durées parfois encombrantes. Je note de plus, chaque transaction de la banque non effectuée. Je prends en plus mon temps pour calculer la somme restante. Le kakebo permet de finir avec une mauvaise gestion de mes revenus. Pour en tirer profit, faites une répartition avec parcimonie des revenus en donnant priorité aux économies. Dans mon bouquet, mes prévisions mensuelles et même annuelles sont déjà préétablies. Je procède en effet de la manière ci-après: 50% de mes prochains revenus ciblent mes obligations en termes de dépenses telles que le loyer, l’eau, l’électricité, les denrées alimentaires…25 % sont ensuite réservés à mes loisirs puis 25% strictement réservés à l’épargne. 

Un livre parfait pour une secrétaire

Une secrétaire-caissière peut faire de cet outil un “second couteau” bien qu’elle enregistre dans le classeur Excel ses prestations journalières, hebdomadaires, voire mensuelles. Elle peut s’en servir pour noter les opérations effectuées avant de les enregistrer par la suite dans sa base de données. 

En outre, dès le début du mois, étant donné qu’une page est consacrée aux prévisions. Je me sers de cette dernière pour effectuer mes calculs concernant les apports, les obligations en termes de dépenses ainsi que le coût lié aux sorties, aux visites touristiques, aux campings, aux restos ou aux shoppings. Ensuite, des pages consacrées et nommées “chaque semaine” offrent journalièrement plusieurs cadres pour calculs et deux autres cadres. Ces deux derniers, servent respectivement à la mention des dépenses avec précisions (objets, modes de paiement et montants) et au planning sur le coût de la prise en charge par mon médecin et à mes désirs. Un bilan est ainsi exposé via un résumé concernant chaque type de dépenses. Au bout d’un mois, une note de tous les mouvements de la banque, les virements et commissions sont déjà connus. En fin d’année, un récapitulatif est donc établi. 

Voir clair dans ses dépenses

L’avantage avec mon kakebo est que je prends conscience du lien entre mes revenus et mes dépenses ainsi que leurs impacts sur la réalisation de mes rêves. L’achat de concession, le financement de mes études ou celles ou encore achat de moyens de déplacement. Pour l’utilisation de ce planificateur, vous pouvez demander de l’aide à ceux qui en ont fait usage avant vous ou confiez son remplissage à un proche de la même concession que vous. Sachez que la désorganisation naît avec l’habitude de remettre à une date ultérieure une activité possible d’exécuter sur-le-champ. Pourquoi ne pas établir à propos un emploi du temps que vous trouvez assez réaliste ? 

Allez à la découverte de kakebo

Eu égard à tout ce qui précède, le kakebo est de fabrication nippone. Bien qu’il soit conçu depuis des années, son utilité est encore d’actualité, malgré l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Elle ne peut certes pas se substituer au classeur Excel mais demeure un outil très proche de son utilisateur. En plus qu’elle soit praticable elle est également disponible sous diverses formes. De quoi satisfaire et faciliter l’organisation d’un salarié, d’une étudiante ou d’un jeune entrepreneur. Pour en tirer le plus de profits, listez l’ensemble de vos besoins dans un ordre selon leur importance. Afin de retrouver, d’énumérer ceux à mettre à d’ultérieures dates, et ceux à éliminer. Pendant toute la semaine, consacrez un bout de temps à son remplissage, car plus l’on a la maîtrise d’une chose, plus la pression auquelle l’on s’expose à son sujet diminue. Je fais en réalité allusion à vos revenus et comment les utiliser. 

Grâce à mon kakebo, une utilisation parcimonieuse de mes revenus est assurée. Si au quotidien un point est bien fait, au bout de la semaine, du mois puis de l’année, les épargnes connaîtront sans doute une hausse. Mesdames ! Entrez en possession de ce joyau pour une analyse rétrospective parfaite de vos dépenses à la fin d’un mois ou d’une année. Pour qu’une projection soit faite sur le futur et que les mêmes erreurs du passé ne se répètent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.