Peau allergique ou peau sensible ? Découvrez leurs différences

Peau allergique ou peau sensible ? Découvrez leurs différences



1 personne sur 2 dans le monde considère que sa peau est allergique et/ou intolérante. Bien qu’ils présentent souvent des symptômes très similaires, il s’agit de deux termes différents qu’il ne faut pas confondre. Leonor Prieto, directeur scientifique de La Roche-Posay, explique les différences.

Peau allergique

Une allergie est une réaction individuelle de notre système immunitaire à des substances qui sont normalement bien tolérées par la plupart des gens. Il existe différents types d’allergies : allergies environnementales, allergies aux médicaments, allergies alimentaires, etc. Dans la plupart d’entre eux, la peau sera un organe affecté.

Une allergie comporte deux phases :

  • Phase de sensibilisation à un allergène. L’organisme ou la peau entre en contact avec une substance qu’il reconnaît comme étrangère. Pour contrecarrer son action, le système de défense produit des “anticorps” contre cette substance. Il n’y a pas de symptômes dans cette phase.
  • Phase d’expression retardée. Lors d’une réexposition à l’allergène, une réaction allergique de type inflammatoire se produit. C’est à ce moment que les symptômes apparaissent : rougeurs, gonflements, desquamation des plaques, vésicules, croûtes, oedèmes, fissures, ainsi que des sensations de brûlure, de démangeaison, de tiraillement… La seule façon d’éviter les allergies est d’éviter tout contact avec les allergènes identifiés.

Peau sensible

Aussi appelée peau intolérante, réactive ou hyper-excitable, elle est parfois difficile à diagnostiquer. Il s’agit d’une réponse immédiate et spécifique de la peau à une substance irritante. Contrairement à la peau allergique, elle n’implique pas de réaction immunitaire ni de phase de sensibilisation préalable.

Le seuil de sensibilité de ce type de peau est abaissé, les terminaisons nerveuses de la peau sont plus sensibles et tout cela entraîne différents types de manifestations, dont beaucoup sont subjectives : démangeaisons, picotements, tiraillements, chaleur, brûlures, etc. Il peut également y avoir des manifestations objectives telles que des rougeurs ou des écailles.

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent provoquer son apparition ou son aggravation :

  • Externes : climat, rayonnement solaire, pollution, cosmétiques inadéquats, prise de certains médicaments, traitements esthétiques, etc.
  • Interne : fatigue, stress, alimentation déséquilibrée, certaines pathologies cutanées, etc.

Bien que les peaux allergiques et sensibles soient des phénomènes différents, il est parfois difficile d’établir un diagnostic correct, car certains de leurs symptômes sont similaires. Pour établir ou écarter une allergie, certains tests médicaux doivent être effectués pour en déterminer la cause spécifique.

Cependant, dans les deux cas, il y aura une altération de notre barrière cutanée protectrice et une libération de substances irritantes, ce qui donne lieu aux symptômes que nous avons décrits (tiraillements, rougeurs, démangeaisons, brûlures,…). Si nous ne mettons pas fin à ce “cercle vicieux”, la peau sera de plus en plus non protégée et de plus en plus exposée aux agents qui l’irritent et la rendent de plus en plus fragile et sensible.

Pour cette raison, Leonor nous conseille d’éviter les traitements qui contiennent certains composants cosmétiques ayant tendance à irriter les peaux intolérantes ou allergiques, tels que les parfums et les conservateurs : “Lorsqu’une crème est formulée pour les peaux sensibles, tous les ingrédients sont rigoureusement analysés afin de créer la formulation la plus raffinée possible. Par conséquent, tant la formule que l’emballage doivent avoir une pureté et une protection maximales. Mais la tolérance ne doit jamais se faire au détriment de l’efficacité du produit”.

Il faut donc garder à l’esprit que si le bon produit pour ces types de peau doit contenir strictement ce qui est nécessaire, il doit aussi inclure certains ingrédients actifs qui ont prouvé leur efficacité et sont capables d’apaiser, de protéger ou d’hydrater la peau. C’est du bon équilibre de ces deux paramètres que dépend le succès du traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.