Dan Bloch : L’arrivée d’Amazon sur le marché du foot a tout bouleversé !

Dan Bloch : L’arrivée d’Amazon sur le marché du foot a tout bouleversé !



Longtemps détenus par Canal+ et beIN Sports, les droits de diffusion du championnat français de football professionnel ont été octroyés en majorité à Amazon jusqu’en 2024. Avec 80 % des parts, la firme de Seattle représentée par Alex Green devient le principal acteur digital sur un marché plus que jamais attractif. Des enjeux financiers aux implications de cette initiative pour le football français et le service de streaming Prime Video, voici l’analyse de Dan Bloch sur l’irruption remarquée d’Amazon dans l’Hexagone.

Droits TV : le pari de Jeff Bezos en France

Le 11 juin 2021, Amazon s’est vu octroyer la diffusion de 80 % des rencontres des deux championnats professionnels de football français : la ligue 1 et la ligue 2. La firme internationale reprend ainsi les droits de Mediapro en présentant l’offre la mieux-disante pour les 3 prochaines saisons à raison de 259 millions d’euros par an. La diffusion des matchs sur la plateforme de streaming suit un programme qui se veut ambitieux. À l’occasion de l’assemblée générale de la ligue professionnelle de football (LFP), Alex Green, le directeur européen des sports de Prime Video, a mentionné une montée en puissance du système de diffusion lors de la première année de contrat. Sur le plan purement financier, l’investissement total d’Amazon excédera le milliard de dollars.

Aux 777 millions d’euros initialement prévus, il faudra ajouter les coûts de production des programmes liés aux deux championnats. Il s’agit d’un chiffre record pour la société américaine à l’extérieur des États-Unis. C’est toutefois loin d’être un coup d’essai sur le marché du sport, car elle investit 1 milliard de dollars pour la diffusion des matchs de football américain chaque année. En ce qui concerne le marché du football, Amazon est également présent en Angleterre, dans l’un des championnats les plus médiatisés au monde. Comme le souligne Dan Bloch, la société diffuse une vingtaine de matchs de la Premier League chaque saison depuis 2019 grâce à un contrat de 105 millions d’euros (90 millions de livres) sur 3 ans. Cette initiative lui a d’ailleurs valu un record d’abonnement lors des premières diffusions sur Prime Video.

Le transfert de Messi au PSG : entre opportunités et défis

L’arrivée de Lionel Messi dans le championnat hexagonal est une véritable rampe de lancement pour le football français et son principal diffuseur. Si l’actuel capitaine de l’équipe d’Argentine et sextuple ballon d’or cristallise toute l’attention, son transfert aura sans nul doute de nombreuses répercussions pour Amazon.

Une situation en faveur du géant de Seattle pour Dan Bloch

En s’assurant la majorité des droits de diffusion de la ligue 1 à 250 millions d’euros annuels pour les 3 prochaines saisons, Amazon réalise une excellente affaire. L’arrivée de celui qui est considéré comme le meilleur joueur du monde augmentera les audiences du championnat. Il est logique de penser que le coût des droits acquis par le groupe de Jeff Bezos aurait été bien plus élevé si Messi avait signé au PSG avant juin 2021.

Anticipée ou non, l’arrivée du génie argentin dans le club de la capitale permettra à Amazon d’étendre sa visibilité et de valoriser son service de streaming. Pour voir les prestations de la star du ballon rond, il faudra en effet souscrire un abonnement sur Prime Video. La plateforme d’e-commerce pourra également profiter de l’engouement autour du championnat français pour pérenniser son offre et atteindre une clientèle jusqu’alors inaccessible.

Un gain d’attractivité difficile à concrétiser

Bien que la ligue 1 soit de plus en plus compétitive, la principale attraction reste une fois de plus le PSG. Pour Dan Bloch, l’attractivité apportée par Lionel Messi ne sera pas facile à quantifier. En effet, elle sera cristallisée autour de 10 % des matchs du championnat. Cela représente 38 rencontres sportives sur les 380 confrontations annuellement prévues. Autrement dit, l’arrivée du buteur argentin n’aura aucune incidence sur une rencontre entre Montpellier et Angers par exemple. Ce transfert historique aura néanmoins une réelle incidence sur de nombreux matchs. Il revient désormais à Amazon d’en tirer le meilleur parti.

Quelles seront les conséquences de l’arrivée d’Amazon sur le marché du foot selon Dan Bloch ?

Avec 8 matchs diffusés lors de chaque journée, soit 302 rencontres par an, Amazon dispose de toutes les cartes pour attirer les passionnés de football. Toutefois, les détails du programme de diffusion des matchs restent inconnus. Quels sont alors les impacts d’une telle situation sur les abonnements à Prime Video et sur la ligue 1 ?

Une hausse du coût pour les abonnés ?

La constitution d’une équipe éditoriale axée sur le sport, la communication autour des matchs, la programmation de magazines réguliers sur l’actualité du championnat… En plus des redevances versées à la LFP, la liste des dépenses auxquelles la firme américaine devra faire face est impressionnante. Cette situation inquiète d’ailleurs les abonnés qui stipulent sur une prochaine hausse du coût de l’abonnement à Prime Video. Fixé à 49 euros par an, l’abonnement actuel englobe plusieurs offres, dont de nombreux avantages de livraison.

Par ailleurs, le géant de Seattle a toujours proposé des tarifs relativement intéressants vis-à-vis de la concurrence. Toutefois, Dan Bloch estime que l’introduction d’un programme complet autour du football pourrait entraîner une augmentation des prix sur le service de streaming. Une question primordiale reste néanmoins en suspens : la probable hausse de l’abonnement ciblera-t-elle les amateurs de football ou sera-t-elle généralisée ?

L’impact sur la ligue 1

Contrairement aux apparences, l’arrivée d’Amazon sur le marché du foot pourrait faire beaucoup de bien à la ligue 1. En réduisant l’influence du diffuseur historique Canal+, elle reprend en effet une place prépondérante dans l’écosystème du football français. Dan Bloch met en lumière la fiabilité de la firme américaine par rapport à Mediapro. Avec une capitalisation boursière de 1700 milliards de dollars au 16 juin 2021, un résultat net de 21,33 milliards et un chiffre d’affaires de 386 milliards, elle constitue en effet une meilleure option pour la LFP et les présidents de clubs. Amazon est une société avec un rayonnement international ayant déjà fait ses preuves dans la diffusion d’événements sportifs.

Elle offre ainsi une excellente visibilité aux deux championnats professionnels français à travers la stratégie de valorisation de Prime Video. Le football hexagonal a connu de nombreux changements de diffuseurs au cours des 10 dernières années. L’implication progressive d’Amazon sur le marché sportif pour de longues périodes pourrait lui permettre de retrouver une stabilité bénéfique sur le long terme. En définitive, l’arrivée d’Amazon sur le marché du foot et principalement en ligue 1 s’avère être bénéfique pour le football français et la firme américaine. De l’avis de Dan Bloch, il s’agit d’une avancée majeure de l’entreprise dans le cadre de son expansion, en dépit des nombreuses inquiétudes que soulève cet investissement.

Article relatif

Le Queyras en raquettes

Le Queyras en raquettes

Le Queyras est un massif très plébiscité pour la pratique des raquettes. Il est en effet très connu pour son…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.