Le saut en parachute est-il accessible à tout le monde ?

Le saut en parachute fait partie des activités dans les airs qui passionnent et procurent des sensations fortes. Il attire de plus en plus de personnes qui, après avoir effectué leur premier saut, en deviennent de véritables adeptes. S’élancer dans les airs depuis un avion et planer à des milliers de mètres au-dessus du sol, dans un cadre généralement exceptionnel, est une expérience unique à ne pas manquer. Assurez-vous toutefois que vous ayez la bonne condition physique pour le faire.

À partir de quel âge pouvez-vous faire du saut en parachute ?

Le saut en parachute est une activité qui s’adapte aussi bien aux adolescents qu’aux adultes. Il n’existe pas de limite d’âge qui pourrait vous empêcher de vous offrir cette expérience. Dans les centres de saut de parachute, les mineurs peuvent en effet faire leur baptême dans les airs. Des personnes âgées ne se privent pas non plus de ce plaisir. Cette discipline se pratique toutefois généralement à partir de 15 ans, car pour faire du saut en parachute dans un centre agréé, vous devez avoir une masse corporelle comprise entre 40 et 100 kg. C’est vers cet âge qu’un individu peut attendre ce poids. En dessous des 40 kg, les harnais qui servent à vous attacher au moniteur ne vous serreront pas convenablement.

Si vous avez plus de 18 ans, vous pourrez profiter d’un accès total aux centres agréés en parachutisme pour pratiquer cette activité. Ce n’est pas le cas des personnes mineures, qui ont besoin d’une dérogation et d’un accord parental pour le faire. Outre ces documents, vous devez également fournir une copie de votre pièce d’identité avant d’être autorisé à faire votre saut en parachute.

saut parachute centre

Quels sont les soucis de santé qui excluent un saut en parachute ?

Pratiquer du saut en parachute demande d’avoir une bonne condition physique. C’est pour cette raison que la plupart des centres demandent un certificat médical. L’objectif est de s’assurer que vous êtes en état de pouvoir effectuer une telle activité et que celle-ci ne représente aucun danger pour vous. Si les centres procèdent ainsi, c’est parce qu’il existe des soucis de santé qui excluent totalement la pratique du saut en parachute. Il s’agit de contre-indications sanitaires qui ne sont pas compatibles avec une telle discipline.

Les problèmes cardiologiques tels que l’insuffisance cardiaque ou encore l’hypertension, par exemple, ne permettent pas la pratique d’activités en altitude. Les troubles ORL, comme une affection aiguë ou chronique de l’oreille, ne facilitent pas non plus un saut en parachute. Les soucis liés à l’appareil locomoteur sont également handicapants à la pratique de cette discipline. Parmi eux, on retrouve les troubles osseux et articulaires, les douleurs rachidiennes, la fragilité osseuse, l’ostéoporose, etc.

Les problèmes liés à la pneumologie vous empêchent eux aussi de faire un saut en parachute. Qu’il s’agisse des troubles et des affections pulmonaires, de l’asthme, de la sinusite ou encore du rhume des foins, si vous en souffrez, vous ne pourrez pas pratiquer cette activité. Les problèmes de neurologie ou de psychiatrie vous dispensent également de faire du parachutisme. Si vous êtes sujet aux troubles neurologiques, au traumatisme crânien, à la toxicomanie, à l’épilepsie, etc., le saut en parachute vous est déconseillé.

Les reflux et les séquelles post-chirurgicales liées à la gastro-entérologie ne peuvent pas non plus vous permettre de faire du parachutisme. Si vous en souffrez, évitez la pratique de cette discipline. De plus, les problèmes d’ophtalmologie ne sont pas favorables à la pratique du saut en parachute. Si vous souffrez d’une fragilité du globe oculaire ou encore d’importants déséquilibres ophtalmologiques, l’activité vous est fortement déconseillée. Enfin, si vous suivez des traitements médicaux lourds ou si vous faites face à une obésité sévère, il pourrait être compliqué pour vous d’effectuer cette activité.

Outre ces cas de soucis de santé majeurs, il est également déconseillé de laisser les personnes porteuses de prothèses monter à bord d’un avion pour un saut en parachute. Celles ayant récemment subi des accidents qui se sont soldés par des fractures, des entorses, des traumatismes, etc., ne doivent pas non plus s’adonner à cette activité. Si les femmes enceintes sont autorisées à faire du sport pour faciliter l’accouchement, elles ne peuvent en revanche pas faire du saut en parachute, qui serait une activité dangereuse pour elle et le futur bébé.

Si vous souffrez de l’un de ces soucis de santé, pensez à demander l’avis de votre médecin avant de vous diriger vers un centre de parachutisme pour une réservation. Il saura vous dire s’il vous est possible ou non de pratiquer cette activité sans danger. Si ce n’est pas le cas, pensez à vous rediriger vers une autre discipline. Choisissez à cet effet un autre loisir certes moins riche en émotions, mais tout aussi divertissant.

expérience parachute âge

Devez-vous être très sportif pour faire un saut en parachute ?

Pour faire un saut en parachute, vous n’avez pas besoin d’entraînement particulier. Lors d’un baptême en parachute, vous serez accompagné d’un instructeur qui sera là pour vous aider. Au moment venu, vous serez attaché à lui, et ensemble vous vous élancerez dans les airs. Avec le temps et l’habitude, vous pourrez vous en sortir plus facilement. La pratique du parachutisme ne demande pas une grande forme physique. Vous n’avez donc pas besoin d’être une personne très sportive pour la réaliser, seulement d’être en bonne santé et de ne pas souffrir de l’une des maladies qui excluent la pratique du saut en parachute.

Vous ne devez également pas être une personne qui souffre du mal de l’air, autrement vous aurez du mal à apprécier votre expérience en parachutisme et n’en garderez pas de bons souvenirs. Si vous rêvez de faire votre baptême de l’air en parachute, quelques instructions sont à suivre pour profiter au mieux de cette journée. La semaine avant votre saut, privilégiez des nuits de sommeil complètes (au moins 7h). Vous devez être en pleine capacité de vos ressources mentales une fois dans les airs.

Le parachutisme est une activité qui demande l’usage de la force. Pensez donc à faire le plein de calories au quotidien une semaine avant le jour J. Mangez sainement et en quantité suffisante, en privilégiant les aliments riches en vitamines. Évitez les plats trop gras et trop protéinés pour ne pas prendre de poids. Enfin, efforcez-vous de bouger et de vous défouler. Au besoin, mettez-vous au sport pour faciliter votre immersion aérienne.

Les séniors peuvent-ils faire du saut en parachute ?

S’il existe un âge minimum à partir duquel vous pouvez pratiquer le saut en parachute, il n’y a pas de limite maximum qui peut vous empêcher de vous adonner à cette discipline. Les séniors peuvent donc eux aussi profiter d’un saut en parachute. Il est toutefois utile de demander l’avis d’un médecin avant de pratiquer cette activité en tant que sénior.

Pour rester en forme avant votre saut en parachute, vous pouvez choisir plusieurs activités sportives de remise en forme qui travaillent à la fois le corps et l’esprit. La course à pied, la marche, la randonnée, la gymnastique, la natation et bien d’autres disciplines sportives vous aideront à avoir une bonne condition physique. Si vous mangez sainement et que vous bougez bien, alors vous pouvez pratiquer cette activité sans difficulté. Que vous ayez 50, 60, 70, 80 ans et plus, ce sport vous est destiné sans le moindre souci.

Les sauts en tandem pour les PMR

Les personnes à mobilité réduite (PMR) enclines à vivre des sensations fortes peuvent également pratiquer du saut en parachute. Dans ce cas précis, on parlera de saut en parachute en tandem. Si vous avez à charge des PMR, vous pouvez donc leur offrir un saut en parachute. Si vous êtes aussi concerné, vous pouvez tout à fait pratiquer cette activité, à moins que vous ne souffriez des pathologies qui excluent la pratique de ce sport. De nos jours, les centres de saut sont parfaitement équipés pour assurer le saut en parachute des PMR.

Ils utilisent des tandems qui servent à maintenir les personnes à des instructeurs. Ceux-ci sont bien formés et possèdent toutes les certifications nécessaires. Grâce à leur expertise, ceux-ci se chargent de vous faire vivre, à vous ou à vos proches, des expériences exceptionnelles. Si vous voulez faire plaisir à vos parents ou si vous êtes également en situation de handicap, optez pour les sauts en tandem pour les PMR.

Le saut en parachute est donc une activité qui peut se pratiquer à tout âge ou presque, tant que vous pesez au minimum 40 kg. Vous n’avez pas besoin d’être un grand sportif pour pratiquer cette discipline à sensations fortes, mais il existe quelques restrictions qui ne vous permettront pas de faire du saut en parachute si vous avez certains soucis de santé. Dans tous les cas, faire son baptême de l’air en saut en parachute est une activité que nous recommandons pour les personnes en quête de divertissement et d’adrénaline. Elle est généralement très appréciée, si bien que les personnes la pratiquant une première fois ont tendance à rapidement renouveler l’expérience.

Miss Lilly
Miss Lilly

Blogueuse lifestyle, j'aime partager avec ma communauté quelques conseils mode, beauté et vie pratique.

Articles: 1352

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.