keratose pilaire

Qu’est-ce que la kératose pilaire ?

La peau est un organe sensible qui interagit à la fois avec l’intérieur de l’organisme et le monde extérieur. Elle joue le rôle de barrière contre les agressions extérieures, mais elle peut parfois subir d’importantes perturbations. Il existe des problèmes cutanés pouvant être invalidants pour le sujet qui en souffre. C’est le cas de la kératose pilaire, une pathologie bénigne qui touche une personne sur quatre. Nous vous invitons à découvrir de façon détaillée ce qu’est la kératose pilaire.

Définition de la kératose pilaire

La kératose pilaire est une pathologie bénigne, non contagieuse qui résulte de la surproduction de kératine. Cette dernière bloque les follicules pileux et provoque l’apparition des petits boutons. Elle se localise la plupart du temps au niveau du haut des bras, des cuisses, des fesses, mais aussi au niveau du visage. La peau devient épaisse, rugueuse et inégale. Cette pathologie cause un véritable problème d’esthétique.

Kératose pilaire : qui sont ceux qui en souffrent ?

Environ 30 à 50 % de ceux qui souffrent de la kératose pilaire ont des antécédents familiaux. Dans les autres cas, il s’agit d’une kératose pilaire acquise c’est-à-dire qu’elle accompagne d’autres problèmes cutanés. La maladie apparait généralement dans les 10 premières années de la vie, en période pubère et chez les adultes de moins de 30 ans. 

Elle finit par disparaître chez la plupart après la trentaine. Toutefois, elle peut persister chez un individu adulte, la trentaine dépassée. Il a été remarqué également que la kératose pilaire est beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. 

Quels sont les symptômes de la kératose pilaire ?

Les symptômes sont essentiellement l’apparition de petits boutons en forme de tête d’épingle. Les boutons prennent une teinte rougeâtre chez une personne de peau claire et ils sont plutôt bruns chez une personne à peau noire. Ils donnent un aspect rugueux à la peau rappelant la « peau de poulet ».

La plupart du temps, les boutons ne sont pas douloureux, mais ils peuvent parfois occasionner des démangeaisons. Une inflammation de la peau peut avoir lieu s’ils subissent un grattage excessif.

Il existe trois types de kératose pilaire :

  • Kératose pilaire rouge, associée à une inflammation de la peau
  • Kératose pilaire atrophiant caractérisée par une absence de poils due à une obstruction des pores
  • Kératose pilaire acquise qui survient suite à un autre problème dermatologique tel que l’eczéma, le psoriasis, etc.

La kératose pilaire est fréquente chez les personnes qui ont une peau sèche. Elle s’aggrave en période de faible humidité comme en hiver. Par contre, on note une disparition pendant les périodes estivales. La preuve, elle survient moins fréquemment dans les zones chaudes et humides.

Cette pathologie provoque chez l’individu de l’inconfort, une baisse de l’estime de soi ainsi qu’un manque de confiance. Il est nécessaire de consulter un dermatologue dès l’apparition de ces boutons sur le corps.

Le traitement de la kératose pilaire

La kératose pilaire n’a pas de traitement curatif, mais plutôt symptomatique. Il repose sur l’utilisation d’émollient favorisant la souplesse cutanée et une bonne routine de soin de la peau. Dans la majorité des cas, on note une disparition avec l’âge.

L’acide salicylique ainsi que l’urée sont également utilisés dans le traitement de cette pathologie cutanée. En cas de gêne importante causée par la maladie, le sujet peut suivre des traitements aux acides de fruits et opter aussi pour un peeling.

En cas d’inflammation, un traitement à base de corticoïdes peut être requis de façon temporaire. Pour les formes les plus sévères avec plusieurs zones atteintes, un traitement général, mais sur de courtes périodes peut être recommandé.

Une bonne routine et de bons gestes sont également préconisés pour un meilleur aspect de la peau.

  • Utiliser de préférence un savon surgras et bannir les savons agressifs
  • Utiliser une crème émolliente sur les zones atteintes après la douche
  • Évitez à tout prix les vêtements trop près du corps et en matière synthétique
  • Un gommage une fois par semaine peut également se faire 

Il est nécessaire de s’alimenter de façon équilibrée lorsqu’on souffre de kératose pilaire. Évitez de consommer les aliments qui peuvent provoquer des allergies. Si nécessaire, faire les tests allergiques afin de savoir si vous avez une intolérance à un produit en particulier. Consommer beaucoup de fruits et légumes et boire assez d’eau.

En somme, la kératose pilaire est une pathologie bénigne, mais qui peut être réellement handicapante du point de vue esthétique pour celui qui en souffre. Il n’existe pas de traitement curatif. Il repose plutôt sur le traitement des symptômes tout en espérant qu’elle disparaisse avec l’âge comme c’est le cas la plupart du temps.

Il est également nécessaire d’adopter une bonne hygiène de vie en évitant certains gestes pour ne pas aggraver la situation. Une bonne routine de soins de la peau avec les bons produits rend énormément service en cas de kératose pilaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *