shopping therapy

La shopping therapy, vous connaissez ?

Voilà un certain temps que je souhaite faire entrer de plus belles matières dans mon dressing ! Le but c’est d’arrêter de consommer sans compter et d’avoir des coups de cœur d’artichaut à chaque détour de magasins… Mais au contraire : investir dans des choses qui me vont vraiment bien et que je garderai longtemps. C’est le rêve non ? Avoir un dressing clair où on n’a qu’à tendre la main pour sortir une tenue parfaite chaque matin.

Le problème principal c’est que j’ai vraiment du mal à investir beaucoup d’argent dans un vêtement, je vais regarder puis reposer une belle pièce à 100€ pour finalement acheter sans m’en rendre compte 5 fringues-kleenex à 20€ dans le mois qui suit. Logique. C’est sûrement la peur de se tromper qui fait agir ainsi. Pourtant je pense qu’il est nettement plus agréable de réfléchir, guetter et choisir un achat important plutôt que d’acheter compulsivement ce t-shirt trop décolleté à 5€, ce pull pas chaud à 30€ et cette chemise mal coupée à 20€.

En résumé, ma nouvelle lubie c’est de privilégier la qualité à la quantité dans mon shopping. Voilà.

Le Tri

C’est ainsi que j’ai commencé un très gros tri dans mes placards. A la base j’adore trier, je me débarrasse régulièrement du superflu en donnant quelques fringues à mes sœurs, les copines et les associations. Le problème c’est qu’une fois le vide fait, il est rapidement rempli par de nouvelles acquisitions et la boucle recommence. Mais ça c’était avant !

Si vous êtes intéressée pour en faire de même, voilà tout ce que j’ai donné :

  • Les jeans qui serrent trop le cuissot et qui sont trop larges à la taille,
  • Les pulls qui grattent ou mettent des poils partout,
  • Les t-shirts en matières synthétiques qui font transpirer,
  • Ceux qui sont transparents, trop moulants, trop décolletés,
  • Globalement, les habits qui n’ont plus de forme ou qui sont trop court,
  • Ceux qui sont trop petits,
  • Et tout ceux que je n’ai pas porté l’hiver dernier,
  • Pour ce gros tri, je n’y suis pas allée de main morte, le but était d’avoir une base saine pour mieux repartir.

L’inventaire et le rangement

J’ai ensuite fait un inventaire détaillé de tout ce qui me reste (taré mais efficace) : on connait ainsi exactement tout ce qu’on possède et ça évite d’acheter un autre pull noir alors qu’on en a déjà 4.

Et pour finir, j’ai tout rangé par type et couleur, le but est d’y voir clair le matin. Se retrouver devant un dressing dégueulant et se dire qu’on n’a rien à se mettre : c’est fini !

Coté penderie j’ai mis toutes les robes, jupes et gilets ainsi que les tenues de soirée. On ne dirait pas comme ça mais j’ai pas mal vidé cette zone !

Coté étagère, c’est toujours un peu la galère de rendre tout visible et accessible, les piles trop hautes ont tendance à dégringoler, les étages trop profonds (comme c’est mon cas) créent de la place perdue… A améliorer, mais comment ? Peut-être en mettant des jolies boites au fond pour stocker ce dont on n’a pas besoin souvent ?

Pour finir, les chaussures sont présentes un peu partout : 1 étagère, 1 grille et des boites dans mon dressing + 1 carton dans l’entrée… Une collection bien remplie qui est vraiment mon point faible puisqu’il reste encore des paires qui ne me vont pas trop mais que je m’obstine à garder… même s’il y a eu de gros progrès depuis cet article !

Les objectifs

Pour cet hiver, je me fixe donc des objectifs. Attention c’est rude.

Je n’achèterai qu’une paire de chaussure maximum cette saison (aïe), elle devra m’aller parfaitement, hors de question qu’elle fasse mal aux pieds !

Je n’achèterai pas plus de 2 vêtements par mois (0 ou 1 seul serait l’idéal mais je commence en « douceur » vu mon addiction !).

Et pour parfaire ces objectifs, rien de tel que de vraiment réfléchir à ce qu’on veut acheter : vérifier les étiquettes, ne pas acheter de suite mais revenir le lendemain, s’accompagner d’une bonne copine (celle qui est honnête et qui ne te veut que du bien).

Alors est-ce que je vais tenir ces bonnes résolutions ?

Et vous, quelles sont vos solutions ? J’attends vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *