Comment faire un potager en permaculture ?

Comment faire un potager en permaculture ?



Des plantes qui interagissent, se protègent, se défendent, se nourrissent et croissent ensemble : ainsi se résume la permaculture, une technique révolutionnaire. Cette manière de faire du jardinage ou de l’agriculture en séduit plus d’un maraîcher pour ses résultats convaincants. La méthode a tout pour vous plaire. Si vous rêvez de faire votre potager selon ces principes, je vous montre comment cela marche. 

Étudier son environnement et mobiliser les moyens

Faire de la permaculture, c’est s’inspirer essentiellement de la nature et des interactions habituelles entre les végétaux. Observez un peu les plantes qui poussent d’elles-mêmes dans votre jardin et quels animaux ou insectes il abrite. Vérifiez un peu l’humidité du terrain et son niveau d’exposition au soleil et à l’irrigation naturelle. 

Cela vous permet d’identifier les plantes qui pourraient prospérer sur vos terres et quelles conditions il faudra créer pour permettre leur épanouissement. Ce point fait, vous saurez aisément quel budget prévoir et quel matériel vous accompagnera dans votre projet. 

Choisir les végétaux

À cette étape, je vous propose de faire une liste des fruits et légumes capables de pousser et de s’épanouir dans l’écosystème offert par votre jardin. C’est aussi le moment de débarrasser votre potager des herbes dites mauvaises et des insectes et animaux nuisibles. Attention, tous les végétaux dits nocifs ne le sont pas toujours. Au contraire, certains sont des répulsifs naturels d’insectes, des indicateurs de fertilité ou encore des réserves d’azote et de calcium pour vos sols. 

Cultiver au-dessus du sol

Ceci est l’un des principes chers à la permaculture. L’idée est de ne pas appauvrir le sol en le surchargeant de cultures. Vous devrez donc créer des parcelles larges et de divers types à savoir :

  • Des trous de serrure ;
  • Du potager 3P ;
  • De la lasagne ;
  • Des buttes ;
  • Des plates-bandes permanentes ;
  • Des bottes de paille, etc.

Pour entretenir vos parcelles, vous n’aurez pas besoin de retourner la terre ni de la bêcher. Je vous conseille de réunir les plantes de grande taille ensemble et celles de petite taille entre elles, tout autour. Les grands végétaux pourront ainsi faire profiter de leur ombre aux plus petits. 

Toujours couvrir le sol

Le paillage est important en permaculture. C’est pourquoi, je vous recommande de pailler systématiquement les espaces entre les parcelles avec du copeau de bois, du compost ou encore des cartons. Cela permet de limiter les besoins en eau de vos plantes et de ne pas laisser un espace de prolifération pour les herbes dites adventices et les mauvais insectes. 

Favoriser les interactions 

Aménager des abris pour animaux prédateurs d’insectes nuisibles est une précaution que je vous recommande si vous voulez faire de la permaculture. C’est un moyen efficace de vous débarrasser des puces mais aussi des limaces. Par ailleurs, planter, par exemple, de la tanaisie, de l’absinthe et autres plantes protectrices aux côtés de vos plantes les protègent des insectes nuisibles. En définitive, vous devez créer une biodiversité et une entraide naturelle entre les habitants de votre potager. 

Cultiver un potager en permaculture est une excellente idée pour avoir des cultures saines et prospères. Les conseils divulgués ici vous aident à réussir le pari. 

Article relatif

5 astuces déco pour Halloween

5 astuces déco pour Halloween

Aujourd’hui, je laisse la parole à Cindy, architecte d’intérieur et décoratrice à Toulouse, qui va nous donner quelques conseils pour…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.