Terrasse en bois composite : comment préparer le terrain ?

Terrasse en bois composite : comment préparer le terrain ?

Que vous fassiez appel à un expert ou que vous procédiez aux travaux vous-même, il existe de nombreuses techniques relatives à l’installation de la terrasse en bois composite. Vous pouvez en effet la placer sur sol dur ou meuble, aménagé ou nu. De même, vous avez la possibilité de prévoir une intégration sur cales ou sur plots. Dans ces conditions, il est important de se poser des questions sur la hauteur requise, ainsi que la préparation du terrain.

Quelles sont les étapes de préparation du terrain pour poser une terrasse composite ?

Pour les travaux d’aménagement de terrain à l’image du terrassement et de l’aplanissement, nous vous conseillons de procéder à la location d’engins adaptés si la surface à traiter dépasse les 10 m². Sauf si vous faites appel aux services d’une entreprise spécialisée, il vous faudra obligatoirement une plaque vibrante ou un compacteur pour préparer la surface de pose. Pour précision, vous devrez tenir compte du décaissement de votre terrain pour mesurer la hauteur de votre terrasse en bois composite, car il s’agit d’un point indispensable.

Pour réaliser une dalle de béton épaisse de 10 à 15 cm, creusez à une profondeur de 20 à 30 cm. Ensuite, le fond devra être couvert d’une couche de remblais pour faciliter le drainage des eaux pluviales en dessous de l’ouvrage. Pour y parvenir, préparez un mélange de sable, de petites pierres et de gravillons. Réalisez un aplanissement et un tassement avant de procéder au coffrage et au coulage du béton. Il est recommandé de patienter au moins 24 heures pour que la dalle soit bien sèche. Après cela, vous pourrez poser votre terrasse composite sur le sol bétonné.

installation d'une terrasse composite

Quelle hauteur de réserve et quelle technique de pose pour votre terrasse ?

La hauteur de votre terrasse en composite peut varier en fonction de la méthode d’installation utilisée. Il faudra aussi prendre en considération les différentes contraintes du terrain. Pour assurer la solidité ainsi que la stabilité de l’installation, prenez le soin de déterminer la réserve que vous possédez avant d’entreprendre vos travaux.

En ce sens, référez-vous au bâti adjacent ou bien aux équipements. Pour une surface naturelle non aménagée, le décaissement de 10 à 15 cm que nous avons évoqué plus haut est toujours envisageable. Toutefois, veillez à ne pas rencontrer d’obstacles (canalisations, grosses pierres, racines…).

Si vous disposez d’une dalle de béton ou que vous en avez déjà réalisé une, plusieurs options s’offrent à vous :

  • 4,5 à 6 cm : des lambourdes sont nécessaires avec l’usage d’une cale entre le sol et les pièces. Cette contrainte exige une fixation solide avec des chevilles à frapper 2,5 fois plus longues que la lambourde. Pour précision, cette dernière peut avoir une hauteur d’au moins 1,5 fois la hauteur du platelage,
  • 6 cm ou plus : misez sur l’intégration de lambourdes sur plots réglables.

Vous avez le choix entre différentes configurations dans le cadre de l’aménagement de la terrasse en bois composite. N’hésitez pas à demander l’avis d’un spécialiste ou à rechercher des inspirations sur le web pour optimiser votre installation. Cela vous aidera à mieux ajuster votre projet pour un rendu irréprochable.

Article relatif

5 astuces déco pour Halloween

5 astuces déco pour Halloween

Aujourd’hui, je laisse la parole à Cindy, architecte d’intérieur et décoratrice à Toulouse, qui va nous donner quelques conseils pour…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.