activites-confinement-lecture

Les activités que j’ai préféré faire pendant le confinement



Depuis bientôt deux ans, le monde fait face à un énorme défi : le coronavirus. Cette pandémie a surpris le cœur humain en lui imposant une autre manière de vivre. L’homme n’est plus libre de ses mouvements. C’est comme si l’humanité entière devient une sombre alcôve, où chaque geste même noble est perçu comme un stimulant pouvant attirer le mal. En plus des mesures sanitaires à observer, dont le port de masque obligatoire, le lavage des mains, l’utilisation régulière du gel hydroalcoolique, nous devons nous confiner. Il faut dire que c’est un moment de solitude très éprouvant. Toutefois, j’ai trouvé des activités à mener pendant cette période de confinement pour m’épanouir. Je les partage avec vous.

Le renouement avec la lecture

Le confinement n’a pas été une mauvaise chose finalement. À mon humble avis, c’est un moment de recueillement et de redécouverte de soi-même. Il m’a permis de comprendre l’essence de la vie. En outre, j’ai renoué avec une vieille passion ; la lecture. Vous n’ignorez pas les bienfaits de la lecture. Même si les occupations quotidiennes nous empêchent d’en faire régulièrement. 

La lecture permet d’approfondir ses connaissances, d’apprendre de nouvelles choses et de voyager dans le temps et dans l’espace. Souvent étalée de tout mon long sur le canapé, j’ai dévoré deux merveilleux livres pendant cette période difficile. Il faut dire que c’est en fouillant mes vieux placards, renfermant mes documents et livres du lycée et de la fac, que je suis tombée sur le remarquable livre d’Ernest Hemingway

Ce nom vous dit certainement quelque chose ? Non ? Oui ? Sourire ! Eh oui, c’est l’écrivain américain Ernest, l’auteur du puissant roman « Le vieil homme et la mer ». Le livre qui a valu le prix Nobel de Littérature en 1954. Vous vous retrouvez à présent ? Ce chef-d’œuvre m’a séduite par son style simple, direct et pénétrant. L’intrigue est très intéressante et profondément inquisitrice. C’est l’histoire du vieux pêcheur Santiago et du jeune garçon Manolin.

Quels sentiments peuvent animer un pêcheur, après avoir fait 84 jours sur la mer sans prendre un poisson ? Ce livre met en exergue la lutte de l’homme face au sort versatile. Il symbolise le courage humain, l’amour pour le travail bien fait qui finit toujours par récompenser. Pas étonnant que le livre ait remporté aussi le prix Pulitzer en 1953. 

Cette période de confinement a été également celle poétique pour moi. Se lever chaque jour, admirer la nature qui fait éclore son souffle à travers les fleurs, humer l’odeur des premiers lys du jardin, contempler les premiers rayons du soleil, etc., toutes ces merveilles m’ont aussi amenée à m’intéresser à la poésie. 

Devinez sur quel vieux livre je suis tombée… Les contemp… Oui ! c’est bien ce vous vous imaginez. Je me suis laissé emporter dans l’univers de l’immortel Victor Hugo. J’ai dévoré les 158 poèmes qui forment son recueil Les Contemplations. Je ne vais pas vous mentir, j’ai été frappée par le réel et l’imaginaire du poète. J’ai eu des frissons en lisant les poèmes élégiaques d’Hugo. C’est un livre de souvenirs, d’amour, de deuil et d’espérance. Mon coup de cœur reste Demain dès l’aube

Un texte de douze vers dans lequel l’auteur résume tout un chapitre du livre. C’est un poème adressé à sa fille Léopoldine morte par noyade. La puissance et la douleur cachées en ces vers m’ont arraché quelques perles de larmes. Ce texte m’a aussi permis de croire en l’immortalité de nos morts.

« Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe, un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur »

Les activités sportives

Je me suis adonnée aux exercices physiques durant cette période. Le sport procure un bonheur indicible à la santé. J’ai donc pratiqué le gainage ventral. C’est pour ne pas trop grossir pendant ce moment où nous sommes privés de nos mouvements habituels qui nous donnaient une certaine vigueur. Je l’ai fait dans mon jardin pour pouvoir garder mon ventre plat. 

Vous ne me croirez pas, mais j’ai aussi essayé le saut à la corde. Marrant, n’est-ce pas ! Vu mon âge. Vous avez raison, car mes petits enfants, ces diablotins que j’aime tant ne m’ont pas laissée tranquille avec leurs railleries et moqueries. Le comble, surtout quand mon pied trébuche et que je perds mon aplomb. Oh ! Ne riez pas. Toutefois, j’ai eu du plaisir à pratiquer ces exercices. 

Cuisine et découverte

J’ai beaucoup appris pendant le confinement. Après la lecture d’un livre de cuisine, j’ai décidé de mettre en pratique les conseils pour faire un bon plat de bœuf bourguignon. Je me suis particulièrement intéressée à ce met parce que le livre m’a fait comprendre que c’est l’un des plats les plus délicieux et traditionnels de la gastronomie française. J’ai donc voulu apprendre à le faire.

 La préparation de ce plat requiert un bœuf à cuisiner à petit feu dans du vin de Bourgogne. Le tout doit être accompagné de garnitures fraîches comme la carotte, la pomme de terre, le champignon, etc. J’avoue que j’ai essuyé les critiques de mes enfants après le premier coup d’essai. Cependant, ils m’ont aussi motivée à reprendre. Et là, je vous laisse deviner la suite. Ils m’ont mis une couronne sur la tête. Tellement ils sont romantiques mes amours. Rire.

Divertissement en famille

Les soirs, après le souper, je regarde, avec mon mari et mes enfants, les dessins animés à la télé. Parfois, nous suivons des films comiques, des comédies, etc. D’autrefois, nous lisons des bandes dessinées ou des mangas. Je prends du plaisir à leur expliquer quelques mots clés dépassant leur niveau de compréhension. Une manière pour moi aussi d’ancrer en eux l’habitude de garder un lien étroit avec le dictionnaire. 

Par ailleurs, je suis avec mon mari des films de danses des années 90. Ensemble, nous esquissons des pas maladroits pour nous rappeler notre adolescence ou notre jeunesse. Nos enfants ne cessent d’être sarcastiques envers nous. Cependant, j’avoue que c’est très amusant. 

Je viens de partager avec vous quelques activités pratiquées durant la période de confinement. Ce moment n’a pas été ennuyeux au final. J’ai adoré le passer avec mes enfants, bref, en famille. Et si vous nous racontiez comment vous passez le vôtre ? On pourra en rire ensemble.   

1 réflexion sur “Les activités que j’ai préféré faire pendant le confinement”

  1. Ping : Mon avis sur la Kube box, la première box de lecture personnalisée | Evangeline Lilly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.