Rénover or not ? Les travaux, vus par une fille

Maintenant que nous sommes confortablement installés dans l’appartement de nos rêves (oui oui, n’ayons pas peur des mots), l’heure est au bilan d’un point de vue « humain ». Voici donc le récit de mon expérience, et mes humbles conseils si tu as envie de te lancer dans cette grande épopée qu’est la rénovation intégrale d’un appartement !

En résumé

Il nous a fallu un an et demi pour rénover entièrement les 80 m² de notre appartement. Plus précisément, c’est un an et demi de weekends + quelques vacances en continuant à travailler à côté. Quand je dis « rénover », ce n’est presque pas vrai, car nous n’avons gardé que les murs extérieurs et le toit, tout à l’intérieur a été refait. En fait, c’est quasiment de la construction. Construction de cloisons, de plafonds et de plancher, isolation, électricité, plomberie, puis enduit et peinture, pose du parquet, finitions… Tout ça tous seuls, sans artisans.

Vu comme ça, on peut oublier tout ce qu’il y a autour, et qui, pourtant demande énormément de temps et d’énergie :

  • Achat et transport des matières première (Go to Leroy Merlin les samedis d’affluence et louer un camion, 1 tonnes 800 de plaques à monter au premier étage, retour à LM en urgence, car on a oublié d’acheter les vis…).
  • Évacuation des gravas (aller-retour à la déchetterie, plus de 8 tonnes de gravats dans ma petite voiture, une Yaris, qui a souffert la pauvre).
  • Plan des pièces (avec les côtes, l’élec et la plomberie) ce qui veut dire qu’il faut tout prévoir à l’avance et chercher des solutions aux divers problèmes rencontrés. Mais au final je peux vous dire que « tout est faisable, tout est réalisable ».

Nous avons tout appris sur le tas, soit grâce à notre entourage, soit en regardant des tutos en vidéo (ça change des tutos beauté ^^). Nous avons seulement fait faire par des artisans ce qui demandait beaucoup de techniques ou de moyens : l’isolation du plafond, une ouverture dans un mur porteur et le raccordement au gaz.

On fonce ?

Pour se lancer dans une telle aventure, il faut d’abord être profondément motivée et je dirais même qu’il faut être entourée de personnes motivées ! Pour ma part, depuis que je suis petite, je rêve de retaper une maison abandonnée, c’est un truc que j’ai toujours voulu faire : partir d’une ruine pour en faire un château (je crois que ça vient d’un livre de Martine). Mon mari-chéri était lui aussi motivé mais pour d’autres raisons : rénover soi-même permet de s’offrir plus que ce qu’on peut avoir en faisant faire ou en achetant tout fait. (Il faut quand même savoir que tous les deux n’étaient pas forcément de gros bricoleurs à la base.)

Autour de nous, un coté de la famille avait construit seul l’intérieur de sa maison, et l’autre était bien expérimenté ; nos amis aussi étaient plutôt du genre très bricoleurs. Mon beau-père est électricien, notre ami déjà rénové un appartement. Bref, nous n’étions pas seul, ce qui est, à mon avis, indispensable.

Mon ressenti

D’un point de vue « couple », il faut s’attendre à traverser des hauts et des bas… Des hauts quand on est heureux de travailler ensemble, de voir les choses avancer, de choisir tel ou tel aspect de la construction… Des bas, quand on est fatigués de passer tout notre temps et notre argent dans quelque chose qui ne semble jamais se finir, quand on n’a pas envie de s’y mettre ou que l’un des deux n’y met pas du sien.

D’un point de vue « jeune femme moderne » (moi, héhé) ; si les garçons s’éclatent, la plupart du temps, à bricoler, pour nous ce n’est pas toujours rose et pailleté. Il faut pouvoir supporter les nuages de poussières, dans les cheveux, sur le visage, et jusque dans les narines. Mais aussi les ongles systématiquement cassés, les mains en charpie, les tenues de travaux toute plus saignantes les unes que les autres, le froid, le bruit (je n’aime pas les gros bruits) et les réveils tous les samedi/dimanche. Bref, il faut mettre de côté le confort d’une vie girly, surtout si on vit à côté des travaux ou carrément dedans (car là, la poussière rentre aussi chez toi). En résumé, physiquement c’est assez difficile pour une fille ; que ce soit au niveau de la peau (laine de verre sur peau réactive = eczéma pendant un an) et au niveau du corps (porter des charges lourdes ou se contorsionner pour visser, provoquent courbatures et blocages) … Mais c’est aussi un bon moyen pour une chochotte (comme moi) de s’endurcir.

Vu comme ça, j’avoue que ça ne donne pas forcément très envie, mais il faut aussi noter tous les petits moments de bonheur qu’il y a autour du chantier et qui sont infiniment agréables. Comme partager du temps avec les gens que l’on aime ; les éclats de rires à 3m de haut ; les bons petits repas ou gouter de travaux ; quand on est tous dégueulasses à Leroy Merlin et qu’on s’en fout ; ou les divers exploits des uns et des autres…

Pour finir…

Attention à être endurant sur la longueur, il y a toujours des retards non prévus, il faut apprendre à être patient. Attention à la vie de couple, difficile d’avoir une vie amoureuse normale avec un tel chantier, il faut arriver à s’arrêter de temps en temps. Attention aux gens que l’on aime, il faut qu’ils soient contents de venir aider, si c’est un fardeau cela n’a plus aucun sens. Attention à soi-même, enchainer le boulot et les weekends de travaux c’est très fatigant, il faut s’écouter et ne pas dépasser ses limites. (Autant de bons conseils que je donne mais que je n’ai pas forcément appliqués ^^)

Mais à part ça, quand le résultat est là, c’est un peu le paradis ! La larme à l’œil, tout est exactement comme on l’avait imaginé, en mieux car c’est nous qui l’avons fait, de nos petites mains. Et il y a déjà des tonnes de souvenirs dans ce lieu. Nous vivons dans un bel appartement que nous n’aurions pas pu nous offrir dans ce quartier. Et aussi : nous sommes désormais pointus en bricolage, nous avons appris les bases de beaucoup de techniques, ce qui nous permettra, peut-être dans le futur (futur lointain ^^), de recommencer !

Voilà, j’espère que mon expérience va pouvoir en aider certaines, n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *