media-barbarie-naturel

L’huile de graines de figue de barbarie : un anti-âge naturel

Tout au long de notre vie, les dommages infligés au tissu cutané transparaissent avec le vieillissement de la peau : nous souhaiterions tous limiter ou du moins retarder l’apparition de ces signes de l’âge. Aujourd’hui, nous vous présentons donc l’huile de figue de barbarie, peu connue et pourtant tellement étonnante !

La figue de barbarie : un fruit du soleil aux graines précieuses

Le figuier de barbarie contrairement à ce que son nom laisse entendre n’est pas un arbre, mais un cactus. À l’origine endémique de l’Amérique centrale et particulièrement fréquent au Mexique, il a colonisé jusqu’à l’Australie. Les raisons de son succès sont avant tout dues à ses fruits au goût sucré et agréable, qui cachent un autre secret…

C’est en effet dans ses graines, que le gourmet dédaigne, que se trouve une substance aussi précieuse que rare : son huile. Cette huile de graines de figues de barbarie est difficile à extraire et à purifier, étant donné que 30 kg de graines donneront un litre d’huile, ce qui correspond à pas moins d’une tonne de fruits !

La figue de barbarie : Une huile aux propriétés étonnantes !
La figue de barbarie : Une huile aux propriétés étonnantes !

Une huile rare aux vertus époustouflantes

Un travail qui en vaut la peine : l’huile de pépins de figue de barbarie est une des plus puissantes huiles végétales pour lutter contre le vieillissement cutané. Adoucissante, hydratante grâce à sa forte teneur en acides gras, nourrissante, l’huile de pépins de figue de barbarie est reconnue en cosmétique et aujourd’hui vendue dans des boutiques spécialisées comme FKARE, qui fournissent des préparations à base de cette huile végétale aux inégalables vertus : crèmes hydratantes, soins pour le visage. Ses bienfaits pour le tissu cutané ne s’arrêtent pas là. Ainsi, on l’utilisera sans problème en soin quotidien, comme crème de jour anti-âge, mais encore en tant que remède ponctuel contre les cicatrices, vergetures, coups de soleil et autres lésions de l’épiderme. Mais sur quoi donc reposent ses fameuses propriétés anti-vieillissement ?

Les pouvoirs anti-âge de l’huile de figue de barbarie

Si son faible rendement a une contrepartie, c’est bien l’extrême densité de l’huile de figues de barbarie en ingrédients actifs. Si on la compare à l’huile d’argan, beaucoup plus commune, elle contient en effet deux fois plus d’acides gras polyinsaturés (65 % pour l’huile de graines de figues de barbarie contre 33 % pour l’huile d’argan). Enfin, elle est fortement concentrée en stérols, dont l’efficacité pour diminuer le taux de cholestérol sanguin est aujourd’hui démontrée.

Elle est également très riche en vitamines E, un puissant antioxydant, avec un taux supérieur à 100 mg pour 100 g (65 mg pour l’huile d’argan). Elle possède de plus une haute teneur en minéraux et contient de nombreuses vitamines essentielles à l’organisme. Sa formule comporte un grand nombre d’actifs réputés pour leurs propriétés antioxydantes, ce qui en fait un allié de choix contre le vieillissement de la peau.

Les radicaux libres sont des molécules très réactives dont l’action sur l’organisme est soupçonnée d’accélérer le vieillissement, et en particulier celui de la peau. Les molécules antioxydantes naturellement produites par le corps ne suffisent pas à prévenir l’apparition de rides, cernes, et autres petits endommagements aggravés par le temps. La richesse naturelle de l’huile de pépins de figues de barbarie en antioxydants en fait un puissant moyen de lutter contre l’apparition de ces marques de l’âge.

Ses utilisations sont multiples :

  • Dans des crèmes de jour ou de nuit pour le visage, les mains et le reste du corps : Ses propriétés raffermissantes seront particulièrement appréciées sur les joues et sous le contour des yeux. Ses vertus hydratantes nourriront votre épiderme et l’assoupliront. Les articulations marqueront moins et on oubliera cette désagréable sensation de tiraillement associée à un défaut d’hydratation. Idéal pour les peaux sèches, fatiguées ou abîmées, ou encore victimes de gerçures, on l’utilisera de préférence le soir avant le coucher pour le visage.
  • Dans des shampoings et lotions capillaires : son action séborégulatrice (diminuant la production de corps gras) vous aidera à réguler l’activité de vos glandes sébacées, pour des cheveux lisses et plus légers. Comme elle cumule bien des qualités, on évitera de lui adjoindre des additifs supplémentaires. Un bon shampoing à base d’huile de graines de figues de barbarie n’est pas agressif pour le cuir chevelu.
  • Pour les soins de vos ongles, qui bénéficieront de ses effets renforçants. L’huile de graines de figue de barbarie favorisera la consolidation de la kératine qui les compose.

Étant donnée sa puissance, l’huile de figue de barbarie n’est généralement pas utilisée pure, mais mélangée à d’autres ingrédients qui en tempèrent et canalisent cette puissance (on verra par exemple des associations avec de la provitamine B5 ou de la glycérine).

D’où vient l’huile de graines de figue de barbarie ?

Recherché pour ses fruits, le figuier de barbarie a notamment été introduit en Europe du Sud et dans le Maghreb, où ses feuilles en raquettes larges et évasées sont devenues emblématiques des pays du pourtour méditerranéen. Essayez d’imaginer un paysage grec ou sicilien typique sans cette plante : impensable !

De nos jours, sa production est encore très largement artisanale. Elle a principalement lieu dans les pays du Maghreb (notamment le Maroc, qui est le premier producteur mondial de figues de barbarie), où toutes les conditions climatiques (sécheresse, aridité du sol) sont réunies pour obtenir le meilleur des ingrédients actifs de ses fruits et de son huile.

Ce mode d’exploitation traditionnel garantit la qualité des produits obtenus, et si l’huile nécessite des équipements spécialisés pour être extraite des graines (elle y est présente à hauteur de seulement 5 %), une pression à froid assure la préservation de ses constituants. Il faut tout d’abord, pour obtenir cette huile de jouvence, laver soigneusement les fruits récoltés et ôter les épines qui les constellent. Les graines sont au préalable récupérées à la main, triées, lavées, puis séchées lentement au soleil.

Un long processus essentiel à l’efficacité de la substance finale : ainsi obtenue, l’huile de figue de barbarie conserve toutes ses qualités thérapeutiques. On comprend aisément pourquoi cette dernière est une denrée si rare !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *