Les règles : vers une disparition de ce tabou

Les règles : vers une disparition de ce tabou



Le tabou des règles a la peau dure. De génération en génération, d’une culture à l’autre, tout le monde se rencontre sur ce point : les règles, on les gère comme on peut, mais on n’en parle pas. En tout cas, on n’en parlait pas ! Car depuis peu, le sujet commence à se normaliser et les personnes menstruées peuvent enfin avoir accès à des informations claires et scientifiques. Cette révolution est en grande partie due aux efforts fournis par de jeunes entreprises pour faire changer les choses. Les marques de culottes menstruelles, par exemple, ne se contentent pas de proposer des protections périodiques adaptées aux besoins d’aujourd’hui, mais ouvrent le dialogue en faveur d’un monde plus juste.

Culottes menstruelles et éveil des consciences

Embarras permanent (surtout pour les plus jeunes) autour d’un phénomène entièrement naturel, protections périodiques remplies de perturbateurs endocriniens et désastreuses pour l’environnement… il fallait que les choses changent. De ce triste constat sont nées des initiatives qui contribuent activement à inverser une tendance devenue intenable. On voit notamment fleurir les marques proposant une alternative pleine de sens aux protections hygiéniques jetables : la culotte de règles.

Leur objectif : soulager la charge mentale parfois énorme autour des règles en nous apportant une solution non intrusive, qui préserve notre santé et l’environnement, et qui nous aide à vivre nos règles autrement. Le principe de la culotte de règles est tellement simple, mais il fallait y penser. Elle ressemble en tous points à une lingerie classique, mais un fond à la fois absorbant et antifuite permet de retenir le flux pour une protection qui dure jusqu’à 12 heures. Au moment des règles, on enfile juste une culotte différente et on peut passer la journée ou la nuit comme si de rien n’était. On vous l’avait dit : révolutionnaire !

Pour pouvoir résoudre les problèmes que posaient les protections périodiques traditionnelles, il fallait déjà pouvoir en parler. En prenant enfin la parole sur ce sujet tant évité, les fabricants de culottes menstruelles ont ainsi ouvert la porte à une toute nouvelle manière de s’exprimer autour des règles.

Des acteurs de la protection menstruelle qui vont plus loin

Pour certaines marques de culottes menstruelles, l’engagement va d’ailleurs beaucoup plus loin. En mettant en place une communication autour de valeurs environnementales, elles attirent l’attention sur un problème qui était jusqu’ici passé sous silence, normalisant dans le même temps le discours lié aux règles. Ce faisant, les menstruations deviennent un sujet de société auquel nous sommes invités à réfléchir collectivement.

Matériaux sourcés en Europe, certifiés OEKO-TEX et GOTS, produits lavables et réutilisables offrant une durée de vie de plus de 5 ans, fabriqués en France… tout est fait pour tendre vers un sans-faute environnemental.

La marque de culottes menstruelles Elia Lingerie, par exemple, s’engage aussi pour la santé des femmes à travers des collaborations avec des professionnels de santé. La lutte contre l’endométriose, notamment, fait partie intégrante de sa raison d’être. Elle s’est donc dotée d’une démarche RSE exceptionnellement poussée.

L’égalité dans le contexte des règles est un autre aspect du problème que les marques de culottes menstruelles s’attachent à faire reconnaître. Pour cela, elles œuvrent aux côtés des associations qui combattent la précarité menstruelle ou l’accès aux protections périodiques en France et dans le monde. Opter pour une culotte de règles issue de tels acteurs contribue donc directement à sensibiliser chacun à des problématiques jusqu’ici passées sous silence.

Apprendre à banaliser les discussions autour des menstruations est le premier pas en direction d’un futur où il ne s’agira plus d’un sujet anxiogène. Car avec l’expression viennent les solutions, non seulement pour mieux vivre ses règles sur le plan pratique, mais également sur celui du bien-être physique et émotionnel. Rarement pris au sérieux et parfois même tournés en dérision, le syndrome prémenstruel, les règles hémorragiques, l’endométriose et nombre d’autres troubles font ainsi l’objet d’une plus grande attention.

Et vous, parlerez-vous des règles autour de vous pour briser pour de bon ce tabou ?

Article relatif

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.