huile de colza

Les bienfaits nutritionnels de l’huile de colza



Les consommateurs ont tendance à se méfier des huiles sans savoir qu’elles ont pourtant de très bonnes qualités nutritionnelles. C’est le cas de l’huile de colza dont nous allons vous parler dans cet article.

L’huile de colza en bref

L’huile de colza, aussi appelée huile de canola au Canada, est issue de la graine de colza. Elle est obtenue par un procédé de trituration (broyage par friction) à froid ou après un préchauffage des graines. Après avoir été filtrée, l’huile est mise en bouteille. Celle que l’on trouve plus fréquemment est raffinée. Elle a un goût plus neutre et se conserve mieux. L’huile de colza non raffinée (souvent bio) a plus de goût, mais elle est plus fragile. On la réserve pour l’assaisonnement des plats.

Une huile riche en oméga 3

L’un des attraits nutritionnels de l’huile de colza, c’est qu’elle contient des oméga 3. Il s’agit d’un acide gras indispensable au bon fonctionnement cardio-vasculaire du corps humain, car nous ne pouvons pas le fabriquer, c’est notre alimentation qui doit nous l’apporter. D’ailleurs, de nombreux diététiciens conseillent de consommer de l’huile de colza mélangée avec l’huile de tournesol qui ne contient pas ou peu d’oméga 3 afin d’apporter un équilibre. L’huile de colza contient aussi des omégas 6 et des omégas 9 qui contribuent au maintien d’une cholestérolémie normale. L’effet bénéfique est obtenu par la consommation, chaque jour, dans votre alimentation de l’équivalent de 2 cuillères à soupe (en cuisson ou assaisonnement…) d’huile de colza pour les omégas 3 et 1,5 cuillère à soupe d’huile de tournesol pour les omégas 6.

Une huile antioxydante

L’huile de colza est également connue pour sa teneur en vitamine E. Celle-ci est réputée pour ses vertus antioxydantes et pour ses bienfaits sur la peau. La vitamine E aide les cellules à se régénérer et permet de lutter contre le vieillissement. Une cuillère à soupe par jour permet d’obtenir 1 tiers des apports journaliers nécessaires en vitamine E.

Une huile indispensable dans la cuisine

Vous l’aurez compris, l’huile de colza fait partie des indispensables pour une cuisine saine et équilibrée. Elle est donc à mettre au premier plan sur l’étagère des condiments avec l’huile de tournesol et l’huile d’olive.

Une huile adaptée à la cuisson des aliments, mais pas à la friture

Longtemps réservée à l’assaisonnement, l’utilisation de l’huile de colza est désormais possible pour la cuisson des aliments. Certains acides gras sont en effet sensibles à la chaleur. En revanche, elle contient d’autres acides gras (oméga 9) qui la supportent très bien. Par contre, il est préférable d’utiliser de l’huile de colza raffinée. Ceux qui souhaitent utiliser de l’huile de colza bio non raffinée devront la réserver pour une utilisation à froid. On peut donc utiliser l’huile de colza pour des cuissons douces pour cuisiner des légumes ou de la viande à la poêle. Par contre, elle est déconseillée pour des cuissons allant au-delà de 180 degrés. Il faut donc préférer une autre huile pour faire cuire des aliments en friture par exemple.

Une huile idéale à utiliser froid pour les salades

L’idéal pour la cuisine, c’est d’utiliser de l’huile de colza seule ou mélangée à de l’huile de tournesol ou de l’huile d’olive pour accompagner les salades. La texture semi-épaisse permet de réaliser de très bonnes vinaigrettes. C’est à froid qu’elle conserve tout le potentiel de ses omégas 3.

L’utilisation cosmétique de l’huile de colza

Bien que sa texture et sa composition font que l’huile de colza pourrait être utilisée en massage ou comme huile de bain mélangée à des huiles essentielles, on évite de s’en servir à cause de son odeur assez typique. Et l’on préfère des bases plus neutres comme l’huile de tournesol ou l’huile d’amande douce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.