étiquette de vêtement

Lancer sa marque de vêtement : tout ce qu’il faut savoir

Vous avez décidé de créer votre propre marque de vêtements. Il s’agit d’une opération qui intéresse un français sur 4 âgés de moins de 30 ans. Dans un marché où la concurrence est féroce, il convient de prendre le temps de bien se préparer même si vous avez des idées et la passion pour les vêtements et accessoires. Voici tout ce que vous devez savoir pour réussir votre projet.

Choisir son secteur de mode

Le domaine du prêt-à-porter offre de nombreuses possibilités. La première étape pour se faire une place dans l’univers de la mode est de déterminer le secteur qui vous convient le mieux. L’idéal est d’opter pour une catégorie dans laquelle vous vous sentez à l’aide. Est-ce que c’est les tenus plus ou moins formels ? Les T-shirts ? Les tenues de sport ? Les tenues chics ? Les tenues de ville ? Les tenues de plage ? Pour enfants ou adultes ? etc. 

Quand vous avez choisi le secteur qui vous convient parfaitement, vous devez vous renseigner sur ce que propose déjà la concurrence. Pour attirer l’attention des clients, il est essentiel de savoir se démarquer. Affirmer votre marque en utilisant une étiquette griffe commerciale. Trouver un nom original que les clients peuvent retenir facilement. Protéger votre marque auprès d’une autorité légale afin d’éviter son usurpation. L’identité de la marque peut être un nom accrocheur ou un logo marquant. 

Le business plan

Maintenant que vous avez choisi votre secteur, réalisez un business plan. Il révèle la viabilité de votre projet sur le long terme. Il présente votre objectif sous un autre angle et de manière chiffrée. Le business plan ou plan de financement donne des détails sur la création de votre marque. Il s’agit d’un repère important garantissant la concrétisation de votre projet. Il doit démontrer la rentabilité de votre entreprise. Le plan de financement renferme des informations sur le marché, la concurrence, les objectifs ou encore les personnes concernées. 

Le modèle économique doit prendre en considération les sources de revenus et les éléments qui entraînent des dépenses. Il ne faut pas oublier la pérennité de la marque et sa capacité à créer des bénéfices. En effet, une marque viable séduit tout en permettant à son propriétaire de réaliser des revenus. Le business plan renseigne chaque étape du projet en passant par la fabrication jusqu’à la vente. Il faut une politique de prix réaliste. Le plan financier permet de se projeter dans l’avenir dès le début de votre activité. Vous pouvez demander l’aide d’un professionnel pour la rédaction de votre business plan afin de convaincre plus facilement les investisseurs.

Trouver le financement

Avant de commencer l’aventure, il faut trouver le fonds nécessaire. Si vous disposez d’un apport personnel qui vous permet de lancer tout de suite votre projet, c’est une bonne chose. Mais dans le cas contraire, il va falloir convaincre des investisseurs pour obtenir le financement dont vous avez besoin. La démarche à suivre est de se rendre auprès des banques. Pour convaincre les établissements bancaires, il est impératif de disposer d’un business plan solide. Vous pouvez aussi vous adresser à des institutions qui proposent des fonds de capital-risque.

Quel statut juridique pour votre entreprise ?

Si vous voulez que votre marque soit reconnue légalement, il est recommandé de choisir le statut juridique le mieux adapté. Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), Micro-entreprise, Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU), Société à Responsabilité Limitée (SARL) ou Entreprise Individuelle sont des statuts envisageables. Les charges en matière de fiscalités et de plan social ainsi que les garanties pour les associés vous aident à faire le bon choix. Chaque forme juridique à ses inconvénients et ses avantages, il convient ainsi de se renseigner auprès d’un expert juridique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *