L’alimentation pendant la grossesse : démêler le vrai du faux

L’alimentation pendant la grossesse : démêler le vrai du faux



La grossesse est une période sensible durant laquelle la future mère doit faire attention à ce qu’elle mange et boit. Mais entre les conseils et interdictions de la famille, des amis et même des inconnus, il est parfois difficile de s’en sortir. Pour vous permettre de vous faire plaisir sans culpabilité ni arrière-pensées, voici un récapitulatif des idées reçues afin de déterminer vraiment ce qu’il est bon ou pas de manger pendant la grossesse.

Le poisson cru est à éviter quand on est enceinte

En effet, il y a toujours un risque que le poisson non cuit contienne des bactéries ou parasites potentiellement pathogènes. Ceux-ci peuvent entrainer la toxoplasmose ou la listériose, des maladies aux conséquences graves pour le bébé (risque de fausse couche, de malformations ou lésions du fœtus, etc.).

L’interdiction s’étend aux poissons fumés également, car pour une destruction effective des agents pathogènes cités ci-dessus, il faut que le produit soit bien cuit. Or le fumage, même quand il est fait lentement au bois de chêne ou de hêtre, est insuffisant pour garantir une cuisson à cœur. Ainsi, il faudra éviter de manger du saumon fumé en étant enceinte : par contre, vous pouvez manger du poisson cuit, en particulier du saumon.

En tant que poisson gras, il s’agit d’une source :

  • de protéines,
  • d’acides gras essentiels (omégas 3 et 6),
  • de fer,
  • d’iode,
  • de vitamine A, B12, B3, et de vitamine D qui est essentielle au développement osseux du bébé.

Il est ainsi recommandé de manger du poisson gras une fois par semaine.

Il faudra aussi éviter les viandes crues (tartares, carpaccio), les coquillages crus, les œufs de poisson, la charcuterie ainsi que les préparations au jaune d’œuf cru (mayonnaise, mousse au chocolat, etc.).

femme enceinte saumon cuit

Il faut manger pour deux quand on attend bébé

Cette assertion est fausse et devrait être remplacée par : « il faut manger deux fois mieux ». Il est vrai qu’au fil des mois, la grossesse entraine une augmentation des besoins énergétiques. Et pour apporter au fœtus tous les nutriments dont il a besoin pour croitre correctement, la future maman doit non pas manger plus, mais plutôt manger plus sain et équilibré, dans des quantités suffisantes pour éviter les carences.

Durant le premier trimestre, il faut apporter environ 70 calories supplémentaires par jour (un fruit ou un yaourt). Au second semestre, ce sont environ 260 calories qui doivent compléter les apports journaliers (un fruit, un yaourt, une tranche de pain) et au troisième trimestre, entre 300 et 500 calories (un repas léger). Élaborez vos repas et en-cas en fonction de vos goûts et en veillant à ce qu’ils soient équilibrés.

Manger trop de sucre cause le diabète gestationnel

Cette affirmation n’est pas totalement exacte. En effet, l’excès de consommation de sucre n’entraine le diabète gestationnel que si la mère est prédisposée à cette maladie par un surpoids, des antécédents familiaux ou si elle est âgée de plus de 35 ans. Dans tous les cas, que vous ayez des prédispositions ou pas, il vaut mieux limiter votre consommation de sucre, et faire des repas composés d’aliments qui ne font pas exploser le taux de glycémie. Il s’agit par exemple des légumes secs, du pain blanc, du pain de seigle, des pâtes cuites al dente et du riz complet.

Il ne faut pas boire de café !

Les adeptes de caféine seront heureuses de savoir que ceci est faux. Elles peuvent donc continuer de prendre leur boisson favorite en veillant à ne pas dépasser l’ingestion de 3 tasses par jour (soit 200 à 300 mg de caféine par jour). Celles qui préfèrent le thé peuvent aller jusqu’à 5 tasses par jour. L’excès de café est déconseillé pour éviter de perturber le sommeil de la mère et d’accentuer la nervosité et le stress qui se communiquent au bébé.

Les femmes enceintes doivent boire beaucoup de lait

C’est vrai, mais il faut y mettre un bémol. Le lait est effectivement nécessaire à la croissance osseuse du bébé, car il est riche en calcium. Seulement, il est vivement déconseillé de consommer du lait cru (directement pris au pis de l’animal), car il peut contenir des germes encore vivants. Il est donc préférable d’opter pour les produits pasteurisés.

Vous pouvez aussi consommer des yaourts, du fromage blanc, et du fromage, et pas seulement ceux faits à base de lait de vache. Les laits et dérivés de lait de chèvre et de brebis sont aussi bons pour la santé. Si vous êtes intolérantes au lactose, vous trouverez du calcium dans des aliments comme le persil, la sardine, les amandes, etc.

Si vous êtes enceinte, il ne faut ni boire d’alcool ni fumer, car cela peut porter de graves atteintes à la santé de votre bébé. Dans le cas de tabagisme, il faut se faire accompagner pour un sevrage définitif.

Article relatif

Une citation ) propos de “L’alimentation pendant la grossesse : démêler le vrai du faux

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.