Huile de coco : le coup de cœur beauté et santé

huile de coco

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’un produit que j’ai découvert il y a trois mois environ, et que j’adore vraiment pour sa capacité de tout faire (ou presque) ! Il s’agit donc de l’huile de coco.

Concrètement c’est une huile obtenue par le lait et la pulpe de coco, pressés, mécaniquement, à froid. Cela se présente sous forme d’un beurre, qui fond très facilement au-dessus de 20-25° et qui sent bon les îles exotiques.

Et vous allez voir, ces propriétés chimiques en font une championne, sur le plan de la santé mais aussi de la beauté 🙂

L’huile de coco en cuisine

Pour résumer en une (longue) phrase : la noix de coco est composée d’acide gras saturés (pas bien), mais ce sont, à hauteur de 50%, des acides spéciaux (acide laurique) qui sont bons pour le corps sur le plan du taux de cholestérol, de l’immunité ou du stockage des graisses.

Pour aller plus loin, je vous conseille vraiment de prendre le temps de lire l’article très complet de Mély du chaudron Pastel. 🙂

On l’aura compris, remplacer l’intégralité ou une partie de son huile, beurre ou margarine par de l’huile de coco peut rapporter gros (et en plus miam) ! Je l’utilise donc sur les cuissons à température moyenne (four, poêle, wok pas trop fort), pour un crumble connoté cocotier, un pain perdu qui change ou un petit poulet au curry !

L’huile de coco en beauté

Pour résumer en une (longue) phrase : L’acide l’aurique (encore lui) contenu dans l’huile de coco a le bon goût de chouchouter les cheveux (pénètre à l’intérieur de la fibre pour combler les fissures) et la peau (antioxydante, antibactérienne et apaisante). Et bien évidemment, comme toutes les huiles végétales, l’huile de coco est très nourrissante ! (Bon ça fait deux phrases).

Dans le bain, sur les lèvres, en baume de rasage… Les utilisations sont multiples mais mes deux préférés, sans hésitation, sont :

En soin pré-shampoing qui tue ! Le rituel : « bain d’huile »

Et là, c’est un énorme coup de cœur. Sur mes cheveux défrisés, secs et poreux le résultat est vraiment bluffant. Je les trouve beaucoup plus doux et surtout j’ai vraiment l’impression de les avoir plus lisses, adios les frisottis, même sans brushing.

Alors pourquoi faire un masque avant le shampoing, vu qu’il va être laver ? L’avantage principal d’appliquer un soin sur cheveux secs (= pas mouillés) c’est que les écailles sont ouvertes et que le produit pénètre au cœur de la fibre pour mieux la réparer. Un autre avantage que j’y vois est qu’on peut doubler le soin : un avant-shampoing nourrissant et un après-shampoing lissant pour mon cas.

Ma méthode (difficulté niveau enfant) : prendre une grosse cuillère à soupe à liquéfier entre les mains et l’appliquer sur les cheveux secs (pointes et longueurs) pendant 20 minutes minimum, avant le shampooing. Perso, je les attache en chignon sur le haut du crâne pendant la pose et je n’ai pas eu de problème de coulure jusqu’à présent. L’huile se retransforme plus ou moins en baume sur les cheveux et se rince facilement à l’eau chaude. (Peut-être qu’en été par 35°, ce sera plus laborieux…). J’applique ensuite mon shampoing sur le cuir chevelu et je masse doucement. Je ne frictionne pas les longueurs avec du shampoing, l’eau et le shampoing qui coulent dessus suffisent à les laver. Et voilà !

Pour un démaquillage des smoky darky-dark, sans s’arracher le contour de l’œil, ou agresser les yeux sensibles, voici la solution ! C’est vraiment ultra rapide, simple et naturel, que demander de plus ?

Ma méthode (difficulté niveau enfant) : Prendre une demi-cuillère à café d’huile de coco et la liquéfier au creux d’une main. Avec l’autre main, du bout des doigts étaler l’huile liquide sur un œil, masser doucement en insistant sur les cils (on peut faire rouler les cils entre deux doigts, ça marche bien), puis retirer avec un coton sec. Faire de même avec l’autre œil. Puis démaquiller le visage de la même façon.

L’huile de coco me permet de bien retirer tout ça et surtout le crayon à l’intérieur de l’œil sans m’irriter la rétine (chose impossible avec mon ancien démaquillant waterproof biphasé).

Après m’être démaquiller ainsi, je m’applique généralement une noisette huile sur le visage et le cou avant d’aller dormir, comme une crème de nuit. L’huile de coco est non-comédogène, et la peau est celle d’un bébé au réveil 🙂

Un autre avantage, que ce soit pour le soin des cheveux ou le démaquillage, c’est qu’après les mains sont toutes douces !

Voilà, je ne sais pas si ce produit vous parle, mais moi je suis conquise par cette huile qui fait tout ! Si vous voulez la tester, pensez à la prendre bio et vierge (pour du 100 % coco sans saloperies ajoutées).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *