Deux shampoings secs 100% naturels

shampoing

Ahhh le shampoing sec et moi…c’est une belle histoire d’amour qui a commencé il y a environ 3 ans et qui n’a cessé de me sauver la vie, jour après jour.

Lorsqu’on a les cheveux longs, qui s’emmêlent et qui de surcroît ont tendance à salir assez vite, on redoute le moment où on doit passer par la case shampoing. Moi qui me lave les cheveux le matin pour qu’ils soient parfaits dès la première heure de la journée, j’ai dû me résigner à régler mon réveil 1h30 voir 2 heures avant de partir de chez moi.

Puis, j’ai découvert le shampoing sec et j’ai depuis remercié tous les jours son inventeur pour le temps qu’il me faisait gagner mais aussi pour me permettre de ne pas abîmer mes cheveux (enfin c’est ce que je pensais). En effet, on me disait tout le temps « c’est mauvais de laver tes cheveux tous les jours, ça ne fait qu’empirer le problème et ça les abîment ».

J’avais essayé plusieurs shampoings secs tels que Klorane qui n’était à mon sens pas très efficace et qui surtout avait une odeur très forte qui me gênait (un peu comme si j’avais trempé mes cheveux dans des herbes aromatiques ahah…). J’ai ensuite découvert la marque Baptiste et tout particulièrement sa bouteille qui donne du volume…et je peux vous dire que ça marchait ! Moi qui ai les cheveux fins et assez plats, ma crinière triplait de volume à chaque fois 🙂

Cependant, cette solution magique que j’idolâtrais tant a commencé à éveiller pas mal de soupçons en moi…

Tout d’abord, la composition : quand je lisais l’étiquette je n’y comprenais rien, ce qui généralement est très mauvais signe (elle est donc bourrée de produits chimiques).

A chaque pulvérisation sur mes cheveux, j’inhalais le produit et une belle quinte de toux m’attendait…

Mes cheveux étaient de plus en plus rêches et difficilement coiffables. Le coiffeur me disait d’ailleurs que mes cheveux, particulièrement au niveau des racines, étaient comparables à des épis de blé.

Enfin, un des pires effets secondaires pour moi et que je paye encore aujourd’hui : le cuir chevelu irrité. Après avoir utilisé ce shampoing 2 fois (voir 3 fois) par semaine pendant plusieurs années, mon cuir chevelu est devenu très sec, a commencé à peler et à me démanger énormément.

J’ai donc fait quelques recherches supplémentaires sur les effets secondaires du shampoing sec pour en avoir le cœur net. Voici une liste non exhaustive :

  • Assèchement des cheveux,
  • Agression et irritation du cuir chevelu,
  • Apparition de boutons (dû au shampoing sec qui bouche les pores du cuir chevelu),
  • Pellicules,
  • Kystes,
  • Perte de cheveux (qui sont étouffés par le shampoing sec).

Bref, en constatant que mes propres symptômes apparaissaient dans la liste et en voyant les autres (qui font plutôt peur), j’ai cherché de nouvelles alternatives beaucoup plus naturelles.

La poudre de racine d’iris

La poudre de racine d’iris (ici) permet d’absorber l’excès de sébum et de nettoyer le cuir chevelu. Cette poudre est très douce et donc en plus d’être naturelle, elle est adaptée aux peaux (et cuirs chevelus) les plus sensibles.

Vous l’aurez remarqué, étant donné que c’est une poudre libre, il est impossible de l’appliquer par pulvérisation. C’est au début ce qui m’a posé le plus de problème, j’avais beaucoup de mal à l’appliquer.

J’ai donc sélectionné 2 techniques qui pour moi fonctionnent réellement :

– Transvaser la poudre dans une salière ou sucrière et « saupoudrer » sur les cheveux.

– Utiliser un pinceau à maquillage type kabuki. Il faudra le plonger dans la poudre, tapoter pour enlever l’excédent et déposer la substance sur les cheveux en tapotant délicatement.

Personnellement, la technique du pinceau est celle qui me convient le mieux.

Je sépare mes cheveux en plusieurs parties (en commençant par le bas du cuir chevelu (derrière les oreilles) et en remontant jusqu’en haut du crâne.

Je masse ensuite mon cuir chevelu en faisant des mouvements circulaires et je laisse poser entre 6 et 10 minutes (généralement j’en profite pour me maquiller/continuer à me préparer).

J’enlève ensuite l’excédent en brossant mes cheveux.

Ce shampoing sec est vraiment efficace, en revanche il ne rajoute aucun volume à mes cheveux. Il peut donc être une bonne solution si vous ne souhaitez pas en avoir plus 🙂

Depuis que je l’utilise, fini les racines qui restent blanches sans que je m’en aperçoive quand je sors de chez moi : la poudre est marron et correspond déjà plus à la couleur de mes cheveux. De plus, elle accroche beaucoup moins et ne reste donc pas dans la chevelure.

L’argile verte de Montmorillonite

L’argile verte de Montmorillonite (ici) permet également d’absorber l’excès de sébum et les impuretés. Elle est donc purifiante.

J’utilise cette poudre exactement de la même manière que la poudre de racine d’iris et je privilégie l’utilisation d’un pinceau pour l’application.

La principale différence réside pour moi dans le fait que cette argile apporte beaucoup plus de volume à mes cheveux, à tel point que j’ai l’impression de retrouver les effets du shampoing volumateur « Baptiste », sans ses points négatifs.

Si vous êtes sensible aux odeurs ou que vous n’aimez pas qu’elles interfèrent avec celle de votre parfum, celle-ci vous conviendra certainement car elle est inodore 🙂

Je tiens à préciser que l’application de ces deux poudres prend évidemment plus de temps à appliquer que les shampoings secs en « bombe » mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Depuis que j’utilise ces shampoings secs naturels combinés à mes masques homemade pour cuir chevelu irrité (vous trouverez l’article correspondant ici), je ne ressens plus aucune démangeaison et je sens que mon cuir chevelu commence petit à petit à s’assainir.

Je pense cependant que ce type de méthode n’est pas à utiliser plus de 2 fois par semaine histoire de bien laisser respirer son cuir chevelu (la pousse des cheveux passe par une bonne oxygénation de celui-ci !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *