cheesecake

A la recherche du Cheesecake parfait

Je suis une énorme fan de cheesecakes et mon copain l’a bien compris puisqu’il m’a offert un petit livre pile sur le sujet. Mais le gros souci avec les cheesecakes, c’est qu’il existe au moins dix milles recettes différentes avec toutes sortes de méthodes et toutes sortes de fromages : Saint-Moret, ricotta, faisselle, Philadelphia, fromage blanc, mascarpone… Et que toutes ces recettes, avec nos produits français, ne se valent pas… Trop mousseux, trop mou, trop aqueux, pas facile de dégoter la recette magique. Voilà pourquoi je me suis mis en tête de trouver celle pour LE parfait cheesecake, que nous nommerons ici : le Cheesecake Sacré ! Attention à la prise de poids !

Voici ma tentative avec du Philadelphia en tête d’affiche !

Pour les besoins de l’étude, j’ai gouté le Philadelphia « cru » : en gros, c’est comme du Saint-Moret en moins salé et plus épais.

Ingrédients pour le fond

  • 65gr de sablés pur beurre (je viens de me rendre compte que je me suis plantée, j’ai pris des petits beurres moi)
  • 30gr de beurre fondu
  • 20gr de sucre

Ingrédients pour la garniture

300gr de Philadelphia (je ne sais pas pourquoi mais sur Toulouse, je n’en ai trouvé que dans les supermarchés de taille moyenne, pas dans les grandes surfaces)

  • 1 cuillère à soupe de crème liquide entière
  • 2 œufs
  • Vanille
  • 25gr de farine de maïs (de la maïzena quoi)
  • 1/2 cuillère à café de jus de citron
  • 90gr de beurre fondu
  • 75gr de sucre en poudre

Mixer les sablés et les mélanger au beurre fondu et au sucre. Bon déjà, d’entrée de jeu, je me suis rebellée et je n’ai pas mis de sucre (les petits beurres étaient déjà bien assez sucrés à mon goût).

Tapisser le fond d’un moule de papier sulfurisé et recouvrir du mélange biscuité, bien tasser.

Pour la garniture : dans un saladier, bien fouetter les œufs et le sucre puis ajouter la vanille, le citron et la farine. Dans un autre saladier, travailler le Philadelphia et la crème liquide puis incorporer d’abord le beurre fondu et ensuite le mélange à l’œuf.

Verser le mélange sur la base biscuitée. Pour la cuisson, j’ai mis une 1h10 à 150° tels quels. Normalement, ils disent qu’il faut mettre au bain marie pour éviter que ça craquelle, mais avec mes moules c’était impossible… Mais au final, ça n’a pas craquelé, donc pourquoi s’emmerder ?

Laisser refroidir avant de démouler puis 5h au frigo (super long super chiant).

Recette : longue mais assez simple.

Goût : la vanille ce n’est pas foufou comme parfum mais le goût est agréable, pas de goût salé apparent et ça c’est parfait.

Texture : Pour le fond, c’est nickel même si je me suis plantée de biscuits, par contre, j’ai bien fait de ne pas sucrer. Pour la garniture, bof un peu trop mousseux, je recherche vraiment la solidité épaisse et onctueuse du Cheesecake Sacré. A noter cependant que c’est beaucoup mieux que le cheesecake au fromage blanc que j’ai déjà testé par le passé.

La recherche continue donc. Je pense que la prochaine fois, j’essaierais avec de la Ricotta, qui est un fromage à la consistance très solide quand même. Je vous tiendrais bien évidemment informé de la suite de l’étude.

Ah et en attendant, petite astuce : si vous cherchez un cheesecake pas trop mal dans le commerce français (tant que la Cheesecake Factory ne fera pas de livraison) : j’aime bien celui des surgelés Picard.

Pour terminer, voici une recette délicieuse de cheesecake trouvée sur Youtube, je vous la partage :

1 réflexion sur “A la recherche du Cheesecake parfait”

  1. Ping : Parlons de culture, ma définition… | Evangeline Lilly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *