pertes-blanches-quand-faut-il-s-en-inquieter

Pertes blanches : quand faut-il s’en inquiéter ?



Les pertes blanches sont des écoulements vaginaux qui apparaissent dès la puberté et disparaissent à la ménopause. Présentes tout au long du cycle menstruel, leur aspect varie selon chaque phase du cycle. Quel est le rôle des pertes blanches ? Comment savoir quand elles sont anormales ? On vous dit l’essentiel à savoir sur les pertes blanches.

Les pertes blanches : des sécrétions physiologiques

Pour beaucoup de personnes, les pertes blanches sont des sécrétions anormales. Ce que la science en dit est tout autre et notre guide informatif sur les pertes blanches vient à point pour vous éclairer sur le sujet des sécrétions vaginales. Les pertes blanches sont des sécrétions physiologiques, inodores, de couleur blanche à jaunâtre, que l’on retrouve chez toutes les femmes. Elles sont appelées leucorrhées physiologiques en langage médical.

Produites par le vagin et l’utérus, elles sont composées de glaire cervicale principalement, mais aussi de cellules mortes de la muqueuse vaginale et de germes présents naturellement dans la flore vaginale (bacille de Döderlein). Cette composition explique ainsi leur rôle. Les pertes blanches assurent :

  • la lubrification et l’hydratation permanente du vagin
  • l’auto-nettoyage du vagin
  • la protection du vagin contre les germes pathogènes

Les pertes blanches sont indispensables à la bonne santé génitale et reproductive des femmes.

Ce que disent les pertes blanches sur votre état hormonal

La quantité, la couleur et la texture des pertes blanches changent en fonction de la période du cycle menstruel. En début de cycle, elles sont blanches et peu abondantes. Elles deviennent ensuite abondantes, transparentes, visqueuses et filantes pendant la période de fécondité. Elles préparent la muqueuse vaginale au passage des spermatozoïdes vers les trompes. Après l’ovulation et à l’approche des règles, elles s’appauvrissent, s’épaississent et deviennent troubles ou jaunâtres. À la fin des règles, des sécrétions brunes correspondant au vieux sang apparaissent. Le vagin reste sec quelques jours puis le cycle recommence.

Quand les pertes blanches deviennent pathologiques…

Il est important d’apprendre à reconnaître tout changement inhabituel de couleur, d’odeur, et de texture de vos pertes blanches. Une odeur nauséabonde, une couleur verdâtre ou jaunâtre sont les caractéristiques d’une leucorrhée pathologique. C’est le signe d’un déséquilibre de la flore vaginale ou d’une infection génitale. Elles s’accompagnent habituellement d’autres symptômes tels que des brûlures, des démangeaisons, des lésions vulvaires, etc.

Des sécrétions abondantes, grumeleuses, blanchâtres, d’aspect lait caillé, associées à des démangeaisons font penser à une mycose vaginale. Des pertes grisâtres, avec une odeur de poisson pourri, sont le signe d’une infection bactérienne à Gardnerella vaginalis. Malodorantes et de couleur verdâtre ou jaunâtre, elles évoquent une infection parasitaire à Trichomonas vaginalis qui est une IST. Dans tous les cas, au moindre changement, consultez votre gynécologue afin de recevoir le traitement approprié.

Nos conseils d’hygiène intime

Certaines mauvaises habitudes qui favorisent le déséquilibre de la flore vaginale et la survenue des infections sont à éviter.

Les bains vaginaux ne sont pas nécessaires, car le vagin s’auto-nettoie. À défaut d’utiliser de l’eau claire pour laver la vulve, utilisez un savon sans parfum et au pH neutre.

Préférez les protections menstruelles écolos et fabriquées dans des matières saines qui respectent votre intimité (serviettes lavables bio, coupe menstruelle, protections à la cellulose végétale, etc.).

Les sous-vêtements en coton permettent à votre vagin de mieux respirer. Portez-les fréquemment.

Les probiotiques sont excellents pour maintenir ou restaurer la flore intime. On en trouve dans le yaourt. Consommez-en souvent.

Utilisez un préservatif lorsque vous ne connaissez pas le statut de votre partenaire sexuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.