collant femme

Le théorème du collant

En cette période de restriction d’achat de fringue (peu c’est bien), je porte un œil de plus en plus critique à tout ce qui peuple mon dressing. Du coup, j’ai longuement réfléchi à une petite théorie… sur le choix des collants ! Un collant, ça peut paraître anodin, on l’enfile sans réfléchir, GRAVE ERREUR ! Un bon choix peut sublimer la silhouette tandis qu’un mauvais peut carrément la tasser !

J’avoue que c’est un sujet qui me passionne depuis un moment du fait de mes jambes. En fait, après une rapide analyse menée il y a quelques années, il s’est avéré que j’avais des jambes assez peu dessinées c’est-à-dire que le mollet est costaud (limite aussi large que la cuisse), et le genou est gros. Un léger syndrome jambes poteaux quoi. Bref j’en avais marre de galérer le matin en me posant des questions existentielles : j’ai écrit un mémo !

Mais comment écrire un tel article sans photo ? Pour illustrer mon propos, au début j’ai pensé opter pour la facilité : choisir des photos de jambes de blogueuses (anglaises) (ni vu ni connu…) (mais un peu lâche). Puis je me suis finalement jetée à l’eau avec mes propres gambettes. Soyez indulgentes !

Pour celles qui ont hérité du même « problème » que moi, cela pourra peut-être vous aider, n’hésitez pas à partager vos avis sur le sujet ! Cette théorie est donc spécialement destinée aux jambes poteaux, celles qui ont les jambes bien dessinées (minces ou rondes à petits genoux) peuvent tout se permettre (veinardes) mais y trouveront peut-être quelques conseils !

Applicable pour la journée ! (En soirée on fait ce qu’on veut, non ?)

Le collant noir transparent VS le collant noir opaque

Pour calmer le jeu avec une jupe courte, et/ou en cuir, et/ou chargée/colorée : Oui au collant opaque ! Le collant transparent donne un côté vulgaire en journée tandis que le collant opaque avec son aspect de legging est confortable et passe-partout. Par contre, le collant noir opaque est triste sur un look sombre et donne carrément un air de none avec une jupe longue (sous le genou).

Mais attention le collant opaque noir ne flatte pas trop les jambes poteaux ! Avec une jupe qui arrive juste-au-dessus-du-genoux (la pire longueur pour les jambes épaisses), c’est horrible ! Dans ce cas, il faut mieux choisir un collant transparent car on voit où est le genou ce qui dessine un peu la jambe :

Pour résumer sur la question de la longueur de la jupe :

Donc, oui : ça c’est loupé, et ça c’est aussi loupé pour la journée !

Finalement, le collant transparent noir réveille les jupes unies, sages ou un peu longues.

Et pour des jupes noires pourquoi ne pas tenter des collants fantaisie ?

Le cas du collant fantaisie (à pois, à chevrons, à rayures verticales…)

Je trouve que le côté girly du collant, même s’il est transparent, peut passer avec une jupe courte sans faire vulgaire (en ajoutant un gilet long au pire). Par contre, si le collant fantaisie est super avec jupe sobre ou unie, il faut bien sûr éviter les jupes chargées ou les chaussures trop sages pour ne pas ressembler à une petite fille.

Et, il existe aussi les collants opaques colorés, mais là je pêche, je ne sais pas du tout comment les porter sans accentuer le coté poteaux !!

Voilà, j’ai surement écrit quelques banalités mais au moins c’est mis au propre ! Alors toutes en collant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *