fenêtre PVC

Comment moderniser des fenêtres en PVC ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai toujours fantasmé sur les fenêtres noires en aluminium que l’on voit dans les maisons d’architectes. Je trouve ça vraiment graphique, comme si la fenêtre était un cadre qui présentait l’extérieur en tableau (c’est beau !) :

Evidemment, on ne change pas ses fenêtres tous les 4 matins (et puis, le prix des fenêtres alu, on en parle ?…). Mais, reprenons espoir : il y a quelque chose à faire, à moindre coût, pour moderniser ses fenêtres : les repeindre of course !

Les miennes étaient en PVC blanc-bleuté, assez récentes mais elles manquaient cruellement d’originalité.

Peindre du PVC, ça peut faire flipper, donc voici étape par étape, comment procéder :

Il faut :

  • De la lessive (Saint Marc ou lessive gros travaux poudre Starwax pour moi)
  • De la peinture PVC (peinture intérieure Oxytol, couleur graphite pour moi)
  • Un petit rouleur laqueur
  • Un très petit pinceau
  • Du scotch de peintre de bonne qualité
  • Du papier de verre grain fin (180)

Je vous conseille cette marque de peinture qui est vraiment pas mal je trouve, si jamais vous en prenez une autre, lisez bien la notice pour voir si la procédure est la même.

Donc c’est parti : on demande à un homme, un vrai, de démonter les battants des fenêtres (ça peut être lourd) et on se met à plat pour un gros nettoyage à la lessive.

Ensuite, on ponce légèrement, mais surement, toutes les parties à peindre, cette étape est primordiale sinon la peinture ne tiendra pas. Il faut vraiment bien tout poncer (les petits bords, les charnières, les coins…)

Puis, on s’applique pour coller le scotch de peintre sur la vitre, à ras du plastique blanc, sur le joint de la fenêtre.

Et c’est parti pour la première couche, on applique une couche fine au rouleau :

Au pinceau dans les recoins, mais en finissant toujours par passer le rouleau pour qu’il n’y ai pas trace de pinceau. Attention aussi à ce qu’il n’y ait pas de goute, juste une couche fine.

A la fin de la première couche, il y a des zones où on devine encore le blanc dessous, c’est normal :

On peint ainsi les battants et le montant de la fenêtre. C’est fini pour la première couche !

Pour la deuxième couche, je n’ai pas pris de photo car la procédure est la même. Si on peint la deuxième couche plus de 6h après la première, il faut repasser un très léger coup de ponçage, puis appliquer la peinture toujours en couche fine, au rouleau et pinceau.

Après cette étape, on enlève délicatement le scotch.

Le lendemain, on peut remonter la fenêtre et mettre une jolie poignée.

Et voilà le résultat !

S’il y a des petits accros, on peut toujours appliquer des points de retouche avec le petit pinceau.

Une astuce aussi : si les bords du montant ne sont pas nickel et que la peinture a bavé sur le mur, on peut appliquer un joint silicone blanc (ou de la couleur du mur) sur tout le contour du cadre.

Pour conserver les rouleaux et pinceaux pleins de peinture : les mettre dans un sachet de congélation fermé, dans le bac à légume du frigo. On peut sans problème les conserver ainsi plusieurs jours.

A vos rouleaux et à la prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *