microblading-savoir

Tout ce qu’il faut savoir sur le microblading

Si vous aimez vous faire belle, vous allez sans doute aimer le microblading. C’est une nouvelle technique de maquillage semi-permanent qui permet de restructurer un sourcil de manière naturelle. Mais, comment se passe-t-il et en combien de séances peut-on s’offrir un microblading de bonne qualité ? Combien de temps dure ce maquillage et quel est son coût ? On vous répond dans cet article.

Le microblading qu’est-ce que c’est ?

Grâce à une technique manuelle issue d’une gestuelle asiatique ancestrale, le microblading vous offre aujourd’hui la possibilité de redessiner et restructurer vos sourcils abîmés, peu fournis et quelquefois presque absents. Le microblading est un maquillage semi-permanent qui consiste à réaliser un dessin du sourcil avec un stylo métallique et des nano-aiguilles réunies sur une ligne pour créer des traits fins. Ce service est proposé actuellement par de nombreux instituts de beauté dotés d’une équipe de techniciens spécialisés.

Qui peut s’offrir des soins de microblading ?

Le microblading est une intervention dont peuvent bénéficier toutes celles qui désirent avoir des sourcils bien définis et naturels. Il soulage surtout les femmes qui en ont marre de les dessiner tous les matins et de les voir s’effacer au cours de la journée. Toutefois, le microblading est déconseillé par les médecins dans les cas suivants :

  • les femmes enceintes ou qui allaitent ;
  • la mauvaise cicatrisation ;
  • les diabétiques ;
  • la prise de médicaments anticoagulants ou d’autres traitements pouvant endommager la tenue du pigment ;
  • l’allergie à l’oxyde d’éthanol, au fer ou à la glycérine.

Comment se passe une séance ?

Pour bénéficier de cette intervention, vous devez effectuer une consultation dans un institut de beauté. Le microblading est une pratique esthétique très formalisée avec une succession d’étapes.

La première consultation de microblading

Il est important de contacter très tôt un excellent institut de beauté pour une prise en charge efficace. Vous pourrez ainsi présenter à votre technicienne une description fiable de l’effet désiré pour vos sourcils. Au cours de la consultation, la technicienne prend généralement toutes les mesures de vos sourcils et choisit le pigment à utiliser en fonction de la couleur naturelle de vos poils. C’est ainsi que commence toute la procédure du microblading. La technicienne vous informe non seulement du déroulement de l’intervention, mais vous donne également quelques recommandations avant l’opération.

Pour faciliter l’intervention, on recommande souvent (quelques heures avant) au patient de réaliser un gommage de la zone à traiter afin de rendre la peau plus douce et nette. Avec le gommage, les cellules mortes, les impuretés et l’excès de sébum sont éliminés en douceur. De plus, il est interdit de manger des mets épicés ou encore de consommer du café avant la séance de microblading. Les épilations à la cire, laser ou électrolyse près de la zone d’amélioration sont également à éviter une semaine avant l’intervention.

L’intervention à proprement dit

La réussite du microblading dépend de la précision dont fera preuve le professionnel. Pour éviter les erreurs de structure, le spécialiste réalise à l’aide d’un petit crayon le tracé de vos sourcils avant de commencer l’opération. Il veille à la symétrie de chacun des dessins réalisés afin d’embellir au mieux votre regard. Une fois le tracé terminé, on fait une épilation des poils qui se trouvent en dehors de la zone de piquage. Les sourcils sont ensuite désinfectés avec une solution antiseptique selon le protocole recommandé par les services sanitaires médicaux.

Ensuite, le spécialiste injecte avec une aiguille dans la couche supérieure de l’épiderme des pigments colorants proches de la couleur naturelle du poil. Il arrive souvent que plusieurs couleurs de pigments soient utilisées pour apporter de la nuance aux sourcils. Cela permet de créer une illusion de ligne parfaite et densifiée de poils là où il n’y en a plus. Les poils sont espacés d’un millimètre avec le stylo métallique, afin que les pigments biorésorbables ne fusent pas. Avec les nano-aiguilles, on pique la peau à la bonne profondeur pour bien fixer les pigments. Lorsque la pigmentation est terminée, un soin protecteur est appliqué sur la zone pour éviter toute contamination extérieure.

Combien de séances sont nécessaires ?

La première séance dure un peu moins de deux heures. Néanmoins, il est important de faire, trois semaines après la première séance, une séance de retouche de 30 minutes parce que le processus de cicatrisation estompera 30 % à 40 % des pigments. Vous pouvez ainsi fixer la pigmentation sur une durée de six mois à un an.

Le microblading : est-ce douloureux ?

Ce n’est pas une intervention douloureuse car un gel anesthésiant est appliqué afin d’engourdir la peau et permettre un travail agréable sans interruption. Toutefois, après l’intervention, un certain inconfort peut être ressenti, cela dépend surtout du seuil de tolérance de chaque personne.

Combien coûte le microblading par séance ?

Le prix d’une séance de microblading coûte en moyenne entre 100 à 600 euros. Il comprend la première séance et la séance de retouche. On tient compte dans la fixation du prix de la qualité du matériel utilisé, de la zone géographique, de la technique, de l’expérience ainsi que de la notoriété du spécialiste.

Concrètement, le coût d’une séance de retouche varie en fonction du nombre de mois écoulés après la première séance. Par exemple, on paye pour :

  • 6 mois : 80 euros ;
  • 9 mois : 110 euros ;
  • 12 mois : 150 euros.

Les avantages et inconvénients du microblading

Cette intervention délicate présente de nombreux avantages. La technique de microblading apporte en effet un résultat durable, naturel et qui vieillit bien car le poil est parfaitement imité. Les nano-aiguilles pendant l’intervention n’atteignent pas les couches profondes du derme, ce qui protège le bulbe de la peau. Vous n’aurez donc aucun effet de dépigmentation et de changement de couleur, particulièrement désagréables après l’intervention.

Cependant, on peut observer un peu de saignements et des croûtes lors de la cicatrisation selon la nature de votre peau, mais ce n’est pas dangereux pour vous. Les gestes que vous devez surtout éviter après un microblading sont le contact avec l’eau ou les produits démaquillants, surtout le temps de la cicatrisation au risque de perdre une partie du travail obtenu.

Microblading et tatouage des sourcils, quelle différence ?

Le microblading est à ne pas confondre avec le tatouage des sourcils car cette technique permet de ne travailler que la surface de l’épiderme. Pendant une séance de microblading, le pigment est en effet implanté de façon manuelle à la surface de l’épiderme à l’aide d’une lame unique. Cela assure un résultat temporaire à la différence du tatouage qui est définitif.

En somme, le microblading est une intervention qui se déroule en plusieurs étapes. Vous devez donc choisir un bon institut de beauté pour que l’effet soit réussi et vous sublime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.