Porter du lin ou du coton bio, quelle différence ?



Saviez-vous que plusieurs millions de tonnes de vêtements sont jetés chaque année ? Il est en effet prouvé que l’industrie du textile pollue énormément, ce qui favorise assurément le dérèglement climatique. Mais comment ralentir cet engouement pour les marques fast-fashion qui misent sur les prix très attractifs pour pousser à l’achat ? Tout simplement en privilégiant les vêtements bio et de qualité qui durent. On vous explique !

Le lin : une matière respectueuse de l’environnement

Si vous aussi, vous avez décidé d’adopter une démarche écoresponsable pour consommer mieux et éthique, autant commencer par le choix des vêtements. Exit les matières synthétiques dont on ignore tout des process de fabrication, mieux vaut porter du lin, une matière naturelle d’excellence et écoresponsable. Cette fibre textile est cultivée sur les sols généreux du continent européen. Elle consomme 5 fois moins d’engrais et de pesticide que le coton voire aucun lorsqu’il s’agit de textile produit biologiquement. Et pour aller plus loin, sachez que le lin n’est pas génétiquement modifié, qui plus est, ses racines fixent le CO2. Autant dire que porter un t-shirt en lin naturel Comme Avant se révèle être un acte écoresponsable. C’est en tout cas une matière à privilégier quand il fait chaud, pour un petit tour sur la plage ou pour une promenade. Outre le côté esthétique, la fibre agit comme un thermorégulateur. De ce fait, vous pouvez également porter du lin en hiver et profiter des vertus de ce tissu biologique.

Avec quoi porter le lin ?

Certes, le total look lin paraît séduisant, mais il s’avère plus judicieux de l’associer avec des accessoires ou des pièces décalées. Porter des baskets avec une robe en lin est très tendance. Vous pouvez également associer une jupe en lin avec des derbies, une besace ronde ou un sac panier. Et si vous aimez les bijoux, n’hésitez pas à vous faire plaisir en les accumulant intelligemment.

robe en lin

Porter du coton biologique : une matière confortable et douce

À l’instar du lin, le coton biologique a le vent en poupe. Il est d’ailleurs prouvé que les vêtements en coton bio respectent aussi bien l’environnement que notre peau. Au-delà des diktats de la mode, porter des vêtements écologiques contribue à protéger la planète. Sachez que les choix que nous faisons aujourd’hui auront des conséquences sur l’environnement. C’est pourquoi il s’avère essentiel de se concentrer sur les enjeux et sur les conséquences de nos habitudes de consommation.

Dans cette démarche écoresponsable, il convient de distinguer le coton cultivé de manière traditionnelle et le coton cultivé biologiquement. Il faut savoir que les techniques conventionnelles sont des plus polluantes. On encourage alors les agriculteurs à se tourner vers une agriculture biologique qui limite l’utilisation d’engrais et de substances chimiques. Le compost naturel vient ainsi se substituer aux engrais chimiques.

Et ce n’est pas tout, la quantité d’eau utilisée pour la culture est réduite : un t-shirt en coton classique nécessite 2700 litres d’eau alors qu’un t-shirt en coton bio n’a besoin que de 100 litres d’eau. En plus, cette fibre écologique est dépourvue de métaux lourds voire des substances cancérigènes.

Comment reconnaître le coton bio ?

Les matières comme le coton organique sont particulièrement prisées pour leurs fibres solides. Les vêtements durent plus longtemps et représentent un bon compromis. D’ailleurs, les produits réalisés en coton bio, écologique et écoresponsable sont reconnaissables par les labels comme Oeko-Tex pour les textiles dépourvus de contaminants. Sinon, l’écolabel européen garantit des impacts environnementaux moindres tout au long du cycle de vie de la matière.

Les tissus synthétiques et leurs inconvénients

Nous n’allons pas vous mentir, les matières synthétiques sont souvent moins chères que les vêtements en textile naturel. En revanche, même si le polyamide ressemble à s’y méprendre à de la soie, cette matière ne supporte pas la chaleur. Pire, elle n’est pas respirante, gare aux odeurs et aux taches de transpiration. Dans le même registre, vous trouverez le polyester que l’on retrouve dans les polaires. Ce type de tissus favorise la transpiration et retient les odeurs. Pire, il est facilement inflammable, donc, ne le portez pas à proximité d’une source de chaleur.

En outre, l’aspect fausse laine de l’acrylique séduit beaucoup. Mais saviez-vous que cette matière est issue de la pétrochimie ? Autrement dit, le processus de fabrication est très polluant. Et bien évidemment, l’acrylique n’est pas un textile respirant. Quant au polyuréthane, il ressemble à du cuir. En revanche, c’est une matière qui se froisse facilement. Et contrairement au cuir, le polyuréthane est beaucoup plus fin, donc moins résistant. N’oublions pas l’élasthanne qui est réputé pour son élasticité. Mais saviez-vous que cette matière est issue d’une molécule dérivée du pétrole ? En d’autres termes, sa fabrication est loin d’être écoresponsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.